Emmanuel Macron élu Président de la République :

Au lendemain du scrutin : les réactions


Publié / Actualisé
Ce dimanche 7 mai 2017, Emmanuel Macron a été élu président de la République avec plus de 60% des suffrages. Nous publions ci-après les réactions suscitées par les résultats de ce scrutin inédit. (Photo AFP)
Ce dimanche 7 mai 2017, Emmanuel Macron a été élu président de la République avec plus de 60% des suffrages. Nous publions ci-après les réactions suscitées par les résultats de ce scrutin inédit. (Photo AFP)
Thierry Robert, représentant du comité politique d'Emmanuel Macron


Mes chers amis, ce dimanche 7 Mai restera gravé dans l'Histoire avec l'élection de notre nouveau Président, Emmanuel Macron.

C'est une étape importante qui a été franchie et je tiens à remercier l'ensemble des électeurs , Réunionnais, Ultramarins, Français qui nous ont apporté leur soutien, depuis des mois, au premier et deuxième tour de cette élection. Aux Saint-Leusiens, je voudrais adresser un merci particulier. Vous avez élu Emmanuel Macron à près de 70%, réalisant ainsi à Saint-Leu le meilleur score de notre Président à La Réunion. Ensemble, nous avons réussi.

Notre réussite c'est d'avoir pu initier un nouveau souffle, de relever un défi qui était loin d'être gagné, d'ouvrir encore un peu plus la voie à la transformation de notre société. Notre Victoire, c'est celle d'avoir réussi à nous unir face au vote de l'extrême droite dont j'entends le sens de la contestation mais qui de toute évidence, ne peut pas être la solution.

Notre Victoire, c'est la démonstration de notre amour pour la diversité au sein de la République, pour la France !Au-delà des clivages politiques, de la diversité des opinions, je crois en notre volonté commune d'entrer dans une nouvelle ère, d'écrire un nouveau chapitre. C'est une exigence.

Cette campagne n'a pas été facile, elle a été à rebondissements, souvent violente. Les responsabilités sont individuelles et collectives.Déterminé, je compte sur la mobilisation de tous ! L'heure est désormais à la réconciliation et au travail.

Après cette élection présidentielle, s'ouvre un nouveau temps  électoral, les législatives. Nous avons posé ensemble une première pierre, il faut maintenant poursuivre l'objectif de transformation. 

Libérer, protéger, sécuriser et réconcilier : nos objectifs sont clairs et nous sommes prêts à travailler avec passion et engagement pour faire avancer La Réunion,  les Outre-Mers et la France. J'adresse mes sincères félicitations à notre nouveau Président. Je lui souhaite tous mes vœux de réussite. Au niveau qui est le mien et comme ça a été toujours été le cas, notamment dans cette présidentielle, je suis prêt à prendre pleinement mes responsabilités.

La France est en marche. Mes chers amis, tout commence.

 
 
Stéphane Randrianarivelo - Référent Départemental des "Jeunes Avec Macron"
 
"C'est avec beaucoup de joie et de fierté que j'accueille l'élection d'Emmanuel Macron, l'engagement de citoyens comme moi-même depuis plus d'un est ici récompensé. Je remercie tous les électeurs qui se sont déplacés pour voter Emmanuel Macron, néanmoins, nous ne nous reposerons pas sur nos lauriers et avons entendu le cri des abstentionnistes, des votes blancs ou nuls.
 
Nous nous mettons dès à présent au travail afin de ne plus donner à tous les Français, ni aux Réunionnais en particulier, l'envie de voter vers les extrêmes, car c'est notre vivre ensemble si précieux qui s'en est trouvé menacé. Beaucoup de Réunionnais souffrent au quotidien, ne croient plus en la politique, à eux: Emmanuel Macron vous étonnera.


 
Jean-Alain Cadet, conseiller régional : "Félicitation M. Macron, le plus dur commence !"
 
Je tiens à féliciter le nouveau président de la république Emmanuel Macron. La tâche sera rude et il a une responsabilité historique. Les deux partis traditionnels en France ont reçu un avertissement sérieux des Français dû aux échecs successifs de leur politique de droite comme de gauche depuis plus de 30 ans.

Je me félicite également de la clairvoyance du peuple d'avoir écarté l'extrême-droite qui est arrivée 3ème lors de cette élection (1er : Macron, 2ème : vote balnc, 3ème : Le Pen). La victoire de M. Macron n'est pas un chèque en blanc et les Français vont lui donner une majorité lors des législatives, mais une vigilance de chaque instant doit également se mettre en place.

Les vieux briscards de la politique (ceux qui ont été élus députés, sénateurs depuis 2, 3, 4 ou 5 mandats) vont sûrement revenir devant les Français pour quémander leur vote. Je fais confiance à mes compatriotes dans leur choix pour continuer à sanctionner les responsables de la situation dans laquelle est la France aujourd'hui.

La prochaine majorité nationale doit être à l'image de ce renouveau que souhaitent les Français. La politique doit désormais s'appliquer avec rigueur et surtout doit vite donner des résultats. Le pays doit se réformer en profondeur et se moderniser si nous voulons éviter dans 5 ans le FN ou peu importe le nom que cela prendra.

Pour ma part, je vais continuer à me battre pour les plus fragiles, je vais continuer à me battre pour que l'écologie soit au premier plan des politiques publiques. L'emploi, le logement, les transports, l'éducation sont des préoccupations qui doivent être priorités absolues.

Un dernier mot d’inquiétude concernant ma ville du Tampon ou le FN est arrivé premier lors du premier et du second de cette présidentielle où, il est vrai, André Thien Ah Koon fut le seul maire de La Réunion à avoir reçu Marine Le Pen. Ce geste du maire n'avait rien d'innocent et a créé le doute chez beaucoup de nos compatriotes Tamponnais. Je suis triste de cette instrumentalisation de la politique de la part d'un responsable aussi haut placé et qui fait de la politique depuis plus de 50 ans. Pour la prochaine séquence électorale, il est temps de tourner une page en disant non à l’extrême-droite, comme la France l'a fait ce 7 mai 2017 en élisant un homme nouveau, qui a su aller au-delà des clivages.
 
 
Wilfrid Bertile, ancien député de La Réunion

Les citoyens se sont prononcés, en toute souveraineté. Merci à eux d’avoir rejeté l’extrême droite xénophobe et raciste. Bravo aux Mahorais pour lui avoir dit "non" malgré leurs problèmes multiples aggravés par une immigration incontrôlable.

Bravo aux Réunionnais pour lui avoir dit " non " malgré un chômage inouï, la précarité de 42% de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté, les politiques prisonniers d’un système à cout de souffle... Il n’en reste pas moins que le score élevé de l’extrême droite interpelle. Il traduit notamment une colère de la population, des tensions dans la société, une fracture entre les territoires. C’est le résultat des politiques menées aux plans mondial, européen et national, injustes socialement, inefficaces économiquement et dangereuses pour la démocratie en nourrissant les extrêmes.

Souhaitons pour la France que le Président Macron réussisse. Nous n’avons pas choisi son programme. Maintenant qu’il est élu, sans préjugé aucun, nous jugerons sur pièces, approuvant ce qui nous paraît bon, combattant ce qui nous semble injuste ou inadapté.

Pour ce qui concerne La Réunion, une énième batterie de mesures sectorielles n’aura pas plus de résultats que celles, nombreuses, qui l’ont précédée. Nous plaidons pour l’élaboration par les élus et la société civile d’un projet réunionnais adapté aux spécificités du territoire de l’île et à la culture de sa population, un projet à contractualiser avec l’Etat pour sa mise en œuvre.
 
 
Communiqué de Karine Nabénésa, conseillère régionale LPA, premier soutien d'Emmanuel Macron à La Réunion
 
Emmanuel Macron vient d'accéder à la fonction suprême, la présidence de la République. Avec près de 66% des suffrages, celui qui s'est mis en marche pour la Franc, a remporté une nette victoire face au Front National. Les Réunionnais et les Français se sont mobilisés pour faire gagner la démocratie et ont élu celui qui portait le projet le plus fiable et le plus ambitieux pour leur avenir et celui du pays.
 
Je tiens à présenter à notre nouveau Président mes félicitations et mes voeux de réussite les plus sincères. Depuis ce jour de décembre 2016 où je fus la première élue réunionnaise à lui apporter publiquement mon soutien, je n'ai jamais cessé de croire en son projet, en sa victoire. Alors même qu'il était désigné comme le challenger de cette élection présidentielle, j'ai misé par conviction sur cette nouvelle offre politique, libérée des clivages et décomplexée. 
 
Le projet présidentiel d'Emmanuel Macron est fort, novateur et humaniste. Ses mesures pour transformer la France correspondent à la vision que je me fais de la politique et aux valeurs que je défends : la tolérance, le travail, la solidarité et le courage politique. 
 
Bien sûr, nous pouvons manifester une joie humble face à ce combat électoral gagné. Néanmoins, nous devons prendre la mesure de la tâche qui incombe à Emmanuel Macron aujourd'hui, mais également à tous les candidats qui prendront part aux élections législatives. 
Pour ma part, les choses sont claires : je serai là où je devrai être et surtout là où je serai la plus efficace pour mon île et pour mon pays, toujours animée de la même conviction. 

 

Cyrille Melchior, 1er vice-président du Conseil Départemental

Au lendemain de la victoire d'Emmanuel Macron, je voudrais tout d'abord remercier celles et ceux qui ont travaillé toute la journée du 7 mai dans nos différents bureaux de vote. Vous avez été acteurs de notre démocratie. Merci à vous.

Je voudrais aussi remercier les électrices et électeurs ayant su faire preuve de clairvoyance et responsabilité en votant pour Emmanuel Macron. Au premier tour, nous avions le choix du cœur. Au second, nous avons fait le choix de la raison. Notre société s’est construite sur des valeurs qu’il convient de préserver. Le vote en faveur des extrêmes ne peut être garant de leur sauvegarde.

Après cette victoire, aucun triomphalisme ne doit en être tiré de la part des uns et des autres. Les défis à relever pour notre département et notre pays sont immenses. Je souhaite à notre nouveau Président de la République de pouvoir les relever avec réussite pour l’intérêt de tous, en particulier de celles et ceux qui souffrent et doutent de l’avenir et de la capacité de notre pays à leur venir en aide.

 
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !