Le président de la République est en tête dans 22 des 24 communes :

La Réunion pour Macron à 60,26%


Publié / Actualisé
Emmanuel Macron sort vainqueur du second tour de l'élection présidentielle, à La Réunion comme au niveau national. Mais son adversaire Marine Le Pen a tout de même rallié près de 40% des suffrages exprimés dans notre île, où l'abstention a reculé par rapport au premier tour.
Emmanuel Macron sort vainqueur du second tour de l'élection présidentielle, à La Réunion comme au niveau national. Mais son adversaire Marine Le Pen a tout de même rallié près de 40% des suffrages exprimés dans notre île, où l'abstention a reculé par rapport au premier tour.

Emmanuel Macron obtient dans notre île une majorité (60,26%) moins nette qu’au niveau national, où son score était estimé à 65,8% en milieu de soirée. Pour une fois, La Réunion n’a pas voté à contre-courant de la France entière au second tour de l’élection présidentielle, mais le candidat du jeune mouvement En marche ! n’y a pas fait un triomphe.

Il avait pourtant obtenu le soutien, plus ou moins appuyé, de la plupart des forces politiques locales entre les deux tours.

Ce qui n’a pas empêché Marine de décrocher la majorité à La Plaine-des-Palmistes (53,2%) et au Tampon (50,07%). Dans ces deux municipalités, les maires Marco Boyer et André Thien Ah Koon s’étaient abstenus de consignes de vote après un premier tour qui avait placé la candidate du FN en tête.

Le nouveau président de la République n’a pas davantage écrasé son adversaire dans la plupart des petites communes " ruralo-résidentielles " (Bras-Panon, Cilaos, Entre-Deux, Etang-Salé, Petite-Île, Saint-Philippe, Sainte-Marie, Sainte-Suzanne, Salazie) où il réalise un score inférieur à la moyenne départementale.

Les regards étaient tournés vers Saint-André et Saint-Louis, deux grandes communes dirigées par la droite et où Le Pen était arrivée en tête il y a quinze jours : les deux ont finalement basculé dans le " camp " Macron, respectivement à 55% et 52%.

Autre cas de figure : Saint-Benoît la socialiste, qui avait elle aussi porté à la première place la candidate du FN le 23 avril. La logique a été rétablie ce soir avec un score de 56% pour le candidat Macron, soutenu par le maire Jean-Claude Fruteau.
Emmanuel Macron réalise sans surprise son meilleur score (69,9%) à Saint-Leu, où Thierry Robert se démenait depuis de longs mois en sa faveur. A Saint-Denis, où l’engagement de Gilbert Annette était beaucoup moins voyant, Macron dépasse tout de même les 65%. Saint-Pierre fait presque aussi bien, avec le concours de son maire (LR) Michel Fontaine.

Quand au fief socialiste, Saint-Joseph, qui avait porté Benoît Hamon à la première place il y a quinze jours : le moins que l’on puisse dire est qu’il n’a pas plébiscité l’ancien ministre de l’Economie de François Hollande, en lui accordant du bout des urnes un petit 53%.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !