Quatre personnes ont été mises en examen :

Avocate agressée à Mayotte : des Réunionnais suspectés


Publié / Actualisé
L'affaire de l'avocate agressée à Mayotte continue de défrayer la chronique dans l'île aux parfums ce mercredi 9 septembre 2015. Suite à la mise en examen de quatre hommes, France Mayotte Matin révèle dans son édition du jour que "les mis en cause sont Réunionnais." Le quotidien mahorais indique par ailleurs que "la sûreté départementale de La Réunion a été mise sur le coup." (photo France Mayotte Matin)
L'affaire de l'avocate agressée à Mayotte continue de défrayer la chronique dans l'île aux parfums ce mercredi 9 septembre 2015. Suite à la mise en examen de quatre hommes, France Mayotte Matin révèle dans son édition du jour que "les mis en cause sont Réunionnais." Le quotidien mahorais indique par ailleurs que "la sûreté départementale de La Réunion a été mise sur le coup." (photo France Mayotte Matin)

Pour rappel, l'avocate a été agressée ce mercredi 2 septembre alors qu'elle se rendait à son cabinet. D'après le récit du journal, "trois individus encapuchonnés" l'attendait dans la cage d'escalier de son immeuble pour la rouer de coups avant de s'enfuir à bord d'une "voiture positionnée à l'avance".

Joël Garrigue, le procureur de la République, a indiqué dans un communiqué que le parquet a ouvert une information judiciaire "du chef de violences volontaires ayant entraîné une incapacité totale de travail inférieure ou égale à huit jours commises en réunion, avec préméditation ou guet-apens et sur un avocat."

"La thèse d’un acte crapuleux et gratuit avait été rapidement écartée par les enquêteurs qui penchaient plutôt pour une expédition punitive diligentée commanditée, pour inviter l’avocate ou son cabinet à ne pas aller trop loin dans certaines directions", précise France Mayotte Matin dans son édition de mercredi.

Le journal rappelle par ailleurs que l'avocate agressée est une collaboratrice du cabinet de Maître Sevin qui a notamment pour client un certain Frédéric D'Achery. Et ce dernier est connu pour avoir un contentieux avec Théophane Narayanin. Un raccourci a conduit à s'interroger sur l'implication du Réunionnais dans cette affaire, indique en substance, France Mayotte Matin.

"A-t-il été cité ou désigné tel le commanditaire du passage à tabac par les mis en cause interpellés et désormais derrière les verrous ? Il est impossible d’y répondre pour le moment, secret de l’instruction oblige, mais il serait ainsi aujourd’hui question qu’il soit entendu à La Réunion", s'interroge France Mayotte Matin.

De son côté, Théophane Narayanin interrogé par Imaz Press Réunion ce mercredi affirme être "totalement étranger à cette affaire." L'entrepreneur - qui est en voyage d'affaires en Inde à la tête d'une délégation de chefs d'entreprises de La Réunion -, parle de "cabale", et se demande "dans quel but ce complot a été monté". "Je me bats toujours à la loyale et jamais avec des méthodes mafieuses. […] Je serai à Mayotte la semaine prochaine, et je suis à l'entière disposition de la justice pour toute audition", ajoute-il.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Scot, Posté
POUR L'AFFAIRE DE L'AVOCATE ALORS YA DES AVANCEES OU C'est un complot pour ces personnes detenu a majicavo?
, Posté
franchement le système " scarface" ou mafieux , c'est a vomir et pathétique .