Saint-Denis (actualisé à 19 heures 30) :

LIVE - L'agresseur présumé de la fillette mis en examen pour viol, enlèvement et séquestration


Publié / Actualisé
Francis Saminaden, agresseur présumé d'une fillette de 4 ans à Sainte-Marie a été mis en examen pour viol sur mineur, enlèvement et séquestration ce samedi après-midi 12 mars 2016. Sa compagne a été mise en examen pour non dénonciation de crime et non assistance à personne en danger. Le couple a été placé en détention provisoire. Les faits se sont produits ce jeudi après-midi dans le quartiers des Gaspards. Francis Saminadin est déjà impliqué dans une affaire d'agression sexuelle qui doit être jugée prochainement
Francis Saminaden, agresseur présumé d'une fillette de 4 ans à Sainte-Marie a été mis en examen pour viol sur mineur, enlèvement et séquestration ce samedi après-midi 12 mars 2016. Sa compagne a été mise en examen pour non dénonciation de crime et non assistance à personne en danger. Le couple a été placé en détention provisoire. Les faits se sont produits ce jeudi après-midi dans le quartiers des Gaspards. Francis Saminadin est déjà impliqué dans une affaire d'agression sexuelle qui doit être jugée prochainement

19h30 : "je ne suis pas sûr ma cliente ne comprenne pas tout à fait ce qui lui arrive et ce qu'il s'est passé mais elle comprend pourquoi elle est mise en détention" commente Maitre Ropars, avocat de la compagne de Francis Saminaden. Interrogé sur le fait que sa cliente n'ait pas dénoncé son compagnon, l'avocat déclare "elle a expliqué qu'elle a eu peur d'aller voir les gendarmes, mais ensuite elle a rapidement dit la vérité par rapport à ce qu'elle savait de l'affaire et de ce qu'elle en avait vu". Maître Ropars précise "ma cliente n'est pas la personne la plus intégrée dans notre société que je connaisse. Elle est proche et très dépendante de son compagnon. Elle a exprimé quelques regrets concernant les faits"

19h : la compagne de Francis Saminaden est mise en examen pour non dénonciation de crime et non assistance à personne en danger. Elle est placée en détention provisoire

18h50 : "mon client regrette énormément ce qu'il a fait. Il dit dit qu'il ne mérite pas de vivre. Il dit avoir tenté de se suicider à deux reprises sans avoir réussi à le faire" affirme Maître Henri Moselle, avocat de Francis Saminaden. "Il ne s'explique pas son geste, il dit qu'il ne voulait pas le faire" ajoute le défenseur. Selon l'avocat, l'auteur présumé des faits a été mis en détention "sans surprise" mais aussi "pour sa propre sécurité et pour protéger son intégrité physique"

18h35 : Francis Saminaden est mis en examen pour viol sur mineur, enlèvement et séquestration. Il est placé en détention

16h : les auditions de l'auteur présumé des faits et de sa complice présumée sont en cours

15h37 : L'agresseur présumé de la fillette se confie à son avocat avant le début des auditions. "Je ne mérite pas de vivre, je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça" confie-t-il à son avocat, Maître Henri Moselle. Ce dernier indique que Francis Saminaden "a repris l'alcool, qu'il est perturbé par sa précédente affaire de moeurs dans laquelle il affirme n'y être pour rien" ajoute l'avocat. "Il a essayé de se pendre après avoir commis les fait" termine Maître Moselle.

13h40 : sous étroite surveillance des gendarmes, Francis Saminaden, âgé d'une cinquantaine d'années et sa compagne arrivent au tribunal de Champ Fleuri. Le quinquagénaire est soupçonné d'avoir séquestré puis agressé sexuellement l'enfant à dans son appartement avant de l'abandonner dans un sac aux abords sur front de mer de Sainte-Marie. La compagne de l'auteur présumé des faits est soupçonnée de non-assistance à personne en danger et de dissimulation de preuves.

10h : sur les ondes de radio Freedom, le père de la petite victime raconte le calvaire subi par la fillette et indique qu'elle est sortie de l'hôpital

Pour rappel

La petite fille était en train de jouer dans le quartier des Gaspards à Sainte-Marie quand l'homme l'aurait attiré plus loin avec des bonbons, selon les aveux du suspect qu'il a livrés aux enquêteurs après plusieurs heures de garde à vue.

Retrouvée par des passants aux abords du front de mer de Sainte-Marie, la petite fille a été hospitalisée au CHU Félix Guyon. L'auteur présumé dit l'avoir bailloné et agressé sexuellement. Il aurait ensuite mis la petite victime dans un sac en plastique pour la transporter jusqu'au front de mer de Sainte-Marie où il l'a abandonné. L'enfant est arrivée à sortir du sac et a erré sur un chemin avant d'être retrouvée en état de choc par deux passants.

Le quinquagénaire a été appréhendé par les gendarmes après plusieurs heures de chasse à l'homme.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Line, Posté
Moi je dirai ,pas de pitié pour ses hommes qui violent ou tuent des enfants...
Ce Monsieur n'est pas fou, il s'est très bien ce qu'il à fait subir à cette petite, je suis horrifiée, il mérite la peine de mort..
Je souhaite du courage aux parents de cette petite, car elle sera marquée à vie, jamais elle n'oubliera ce geste pervers...
Quelques fois c'est dur de ne pas pouvoir faire justice soit même...
EMYC, Posté
C'est monstrueux, comment un adulte peut-il faire cela un bebe. De plus, il s'agit d'un recidiviste, bien evidement il a avoir droit a toutes sortes tests psychologiques qui prouveront qu'il est fragile oh.....Pauvre de lui. On va encore le mettre en prison et une fois sorti pas de suivi et Monsieur remet le couvert. Ce genre de personnes sont des parasites de la societe pourquoi devenons nous cotiser pour payer des infrastrutures adaptees pour eux. Alors que nous travaillons et gagnons honnetement notre argent ses fils de P..... abusent de nos enfants et continuent a respirer le meme air que nous. Mais ou est la justice ici.................... Je suis revoltee.