Chambre de commerce et d'industrie :

La grève se poursuit


Publié / Actualisé
Le personnel de la chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR) a bouclé ce mardi 6 mai 2003 son 14ème jour de grève. Aucune réunion de concertation n'est prévue avec la direction
Le personnel de la chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR) a bouclé ce mardi 6 mai 2003 son 14ème jour de grève. Aucune réunion de concertation n'est prévue avec la direction
Alain Macé, le président MEDEF de la CCIR, a adressé un fax aux grévistes dans lequel il souligne que "les durées annuelles de travail effectives restent à 1 558,2 heures et à 1 502,55 heures" et que dans ce cadre "des dispositifs de type annualisation, modulation et horaire variable sont envisageables". Le président ajoute dans son communiqué "dès que des propositions raisonnables ne seront présentées dans ce cadre, je suis pleinement disponible pour négocier".
Les grévistes ont ressenti cette prise de position comme un véritable "diktat" et ont refusé d'y donner suite.
Mardi matin, une délégation de la CGTR Ports et Docks est venue apporter son soutien aux personnels de la chambre consulaire. L'occasion d'improviser une petite fête au son du roulèr, du kayamb (instruments traditionnels réunionnais) et du maloya (danse traditionnelle). Plusieurs dizaines de grévistes de l'Éducation nationale sont également venus témoigner leur solidarité.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !