Grève de la chambre de commerce :

Les grévistes font de nouvelles propositions


Publié / Actualisé
En grève depuis le mercredi 23 avril 2003 une délégation du personnel de la chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR) a rencontré ce mercredi 7 mai Axel Séry, directeur du Travail, et lui a remis de nouvelles propositions à transmettre au président de la chambre consulaire, Alain Macé
En grève depuis le mercredi 23 avril 2003 une délégation du personnel de la chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CCIR) a rencontré ce mercredi 7 mai Axel Séry, directeur du Travail, et lui a remis de nouvelles propositions à transmettre au président de la chambre consulaire, Alain Macé
"Le président nous a demandé de leur faire des propositions raisonnables. C'est ce que nous faisons. Nous demandons ni plus ni moins que le respect de la convention collective des chambres de commerce" disait mercredi soir Corinne Ramoune, déléguée CGTR.
La veille Alain Macé avait transmis aux grévistes un communiqué dans lequel il notait "les durées annuelles de travail effectives restent à 1 558,2 heures et à 1 502,55 heures" et que dans ce cadre "des dispositifs de type annualisation, modulation et horaire variable sont envisageables". Le président ajoute dans son communiqué "dès que des propositions raisonnables ne seront présentées dans ce cadre, je suis pleinement disponible pour négocier".
Les grévistes demandent 6,5 jours supplémentaires de réduction du temps de travail en soulignant que cette revendication est conforme à la convention collective des chambres de commerce, "c'est pour cela que nous sommes déterminés à aller jusqu'au bout de notre action" commente Patrick Andriana, délégué CFDT.
95% des salariés de la CCIR - cadres compris -, sont en grève. Un piquet de grève empêche tout déchargement des avions - cargos. Aucune livraison de marchandises n'a eu lieu depuis le début de la grève.
   

Mots clés :

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !