Compagnies aériennes :

Air Bourbon décolle


Publié / Actualisé
Le ciel réunionnais compte une compagnie aérienne de plus. Le premier vol d'Air Bourbon entre La Réunion et la métropole a décollé le samedi 7 juin 2003 à 22 heures 03. Il a atterri à Paris - Orly Sud un peu plus de 10 heures plus tard au terme d'un voyage pour le moins agréable
Le ciel réunionnais compte une compagnie aérienne de plus. Le premier vol d'Air Bourbon entre La Réunion et la métropole a décollé le samedi 7 juin 2003 à 22 heures 03. Il a atterri à Paris - Orly Sud un peu plus de 10 heures plus tard au terme d'un voyage pour le moins agréable
"Les passagers pour le vol ZN 362 d'Air Bourbon sont priés de se présenter à la porte 2 pour embarquement immédiat". L'annonce est faite pour la première fois ce samedi soir à l'aéroport Roland Garros. "Cela faut quant même drôle d'entendre cela" note avec une certaine émotion Érick Lazarus, président de la toute nouvelle compagnie et l'un des principaux maîtres d'?uvre de ce projet devenu réalité. Il faut dire que le moment est important. L'Airbus 340-200 d'Air Bourbon va effectuer sa première rotation entre l'île et l'Hexagone et c'est Franck Vessiot qui sera le commandant de bord de ce vol inaugural.
Les 173 passagers s'activent dans la salle d'embarquement. Le vol n'est pas plein (l'A340-200 comprend 283 places commercialisables). Sans doute cela sera-t-il de moins en moins fréquent au cours des prochaines semaines.

Repas chaud

Car pour se frayer une place dans un espace qui compte déjà trois concurrents (Air France, Corsair et Air Austral dès le 28 juin prochain), Air Bourbon a mis les petits plats dans les grands. Au sens figuré, mais également au sens propre. "Nous avons délibérément misé sur la qualité du service" souligne Philippe Soroman. D'abord l'équipage (10 hôtesses et stewards et 3 pilotes) est aimable, souriant, littéralement aux petits soins pour les passagers. L'espacement entre les rangées de sièges permet à ceux qui mesurent plus de 1,60 mètre de ne plus avoir les genoux dans le dos du passager se trouvant devant eux. Un repose pied achève de donner plus de confort. La trousse de toilette remise à chaque voyageur est bien garnie - il y a même des chaussettes pour les plus frileux. Le plateau - repas comprend un plat chaud. Enfin, tout, de la couverture en laine polaire aux couverts en inox en passant les revues de bords, peut être emporté par les voyageurs à leur descente d'avion. "C'est une petite attention supplémentaire pour nos clients, pour qu'ils gardent un bon souvenir du vol" note Érick Lazarus.

Prix fixe

Hormis la qualité de service, la nouvelle compagnie a aussi choisi de se démarquer de la concurrence en proposant un prix unique toute l'année. Un aller-retour Réunion - Hexagone coûte 950 euros en classe Mascareignes et 2 250 euros en classe Bourbon (825 et 1 780 euros avec la carte de fidélité qui coûte 300 euros à l'achat et qui peut profiter à 6 personnes).
Bon vent et longue vie à Air Bourbon.

* Air Bourbon assure quatre rotations par semaine (trois vers Paris et une Lyon). À terme, une augmentation des fréquences n'est pas à exclure

* Air Bourbon a recruté une cinquantaine de Réunionnais sur les 110 personnels dont l'entreprise avait besoin. Certains personnels viennent d'Air Lib, d'Aéro Lyon, d'Air Austral et d'Air France. D'autres n'avaient jamais travaillé pour une compagnie aérienne et ont été formés spécialement pour intégrer Air Bourbon.

* La nouvelle compagnie n'a pas l'intention de se lancer dans de nouvelles destinations. "Il faut éviter de se disperser. Nous visons le marché réunionnais et c'est déjà largement suffisant" explique Éric Lazzarus.

* L'A340-200 d'Air Bourbon comprend 283 places commercialisables dont 36 en classe Bourbon (première classe)

* La classe Bourbon, au luxueux confort, permet au passager de disposer d'un service à la carte, d'un siège inclinable avec repose pied intégré et d'un écran vidéo individuel
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !