Baccalauréat 2003 :

La philo dans le calme


Publié / Actualisé
Le baccalauréat 2003 a commencé ce jeudi 12 juin 2003 au matin par la traditionnelle épreuve de philosophie. Il n'y a eu aucune perturbation notable. Des petits groupes de grévistes de l'Éducation nationale se sont rassemblés devant les établissements, mais n'ont pas bloqué les entrées des centres d'examen
Le baccalauréat 2003 a commencé ce jeudi 12 juin 2003 au matin par la traditionnelle épreuve de philosophie. Il n'y a eu aucune perturbation notable. Des petits groupes de grévistes de l'Éducation nationale se sont rassemblés devant les établissements, mais n'ont pas bloqué les entrées des centres d'examen
Les 7 500 candidats des différents bac généraux et technologiques étaient convoqués pour 7 heures 30. Ils ont pu entrer dans les lycées à l'heure dite et l'épreuve de philosophie a commencé à 8 heures précises.
Portant des pancartes souhaitant "bienvenue" et "bon courage" aux élèves, des petits groupes de grévistes de l'Éducation nationale s'étaient placés devant la plupart des établissements. À Saint-Denis au lycée Leconte de Lisle (l'un des plus grands centres d'examens de l'île avec un millier de candidats) des panneaux portés par des enseignants proclamaient "vous n'êtes pas nos otages, mais notre avenir" et "Philosophez, mais pas comme Luc Ferry" (ministre de l'Éducation nationale et philosophe - ndlr).
À Bellepierre (Saint-Denis), une demie douzaine de grévistes se sont installés en face du lycée dans des pancartes "tous ensemble", mais le c?ur n'y était visiblement plus. "Nous savons que nous avons perdu, les réformes vont être votées et nous n'avons plus de moyens de pression puisque le bac est en train de se passer, mais il fallait quand même que nous soyons là ce matin pour montrer que nous avons lutté jusqu'au bout" notait, désabusé, un professeur.
Aucune épreuve n'est prévue pour vendredi. La suite des examens aura lieu lundi et mardi avec les différentes épreuves d'histoire - géographie, mathématiques etc.


Au fil des sujets

Les candidats au bac des différentes sections ont palché sur quelques-uns des sujets suivants : "l'objet du désir en est-il la cause?", "l'Homme a t-il un droit sur la nature?", "le droit et la morale ont-ils les mêmes fins?", "ne désire t-on que ce qui a de la valeur pour autrui?", "le sujet peut-il échapper à ses désirs?"
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !