Le Sud de la métropole en flammes :

Quatre morts et des milliers d'hectares brûlés


Publié / Actualisé
Un violent incendie, le deuxième en deux semaines, a ravagé ce mardi 29 juillet 2003, le département du Var. 4 personnes ont été tuées et des milliers d'autres évacuées. Des dizaines de milliers d'hectares ont déjà brûlés. Cliquez dans la rubrique "Événements" ou dans "Nouveautés" pour voir toutes les images (Photos Frédéric Lafargue)
Un violent incendie, le deuxième en deux semaines, a ravagé ce mardi 29 juillet 2003, le département du Var. 4 personnes ont été tuées et des milliers d'autres évacuées. Des dizaines de milliers d'hectares ont déjà brûlés. Cliquez dans la rubrique "Événements" ou dans "Nouveautés" pour voir toutes les images (Photos Frédéric Lafargue)
6.700 hectares ont brûlé: 6.000 dans le secteur de Sainte-Maxime (nos photos) et 700 à La Motte, au sud de Draguignan, selon un dernier bilan officiel. Mardi, lefeu était "fixé" à Sainte-Maxime, mais avait repris de plus belle dans l'après-midi à La Motte où les Canadair ont intensifié leurs rotations.
En milieu d'après-midi près de 1.200 sapeurs-pompiers restaient sur le terrain assistés des moyens aériens.
Dans la nuit, le pire avait été évité de justesse, à Sainte-Maxime lorsque les flammes ont encerclé la ville à vive allure, laissant des pompiers totalement débordés et une population affolée.

Brûlée vive

Cette station balnéaire située sur la rive nord du somptueux golfe de Saint-Tropez, a été parcourue aux trois quarts par les flammes. C'est là qu'une Néerlandaise est morte brûlée vive.
Quelques heures auparavant, une adolescente de 15 ans et sa grand-mère, toutes deux Britanniques, avaient été retrouvées carbonisées, piégées dans la forêt par la vitesse des flammes, à la Garde-Freinet, au centre du massif des Maures.
La quatrième victime est un Polonais de 72 ans, dont la mort a été confirmée mardi, mais dont le cadavre avait été retrouvé lundi au lieu-dit le Langastois, sur la commune de Vidauban.

Des milliers d'évacuations

Quelque 6.000 vacanciers et résidents ont dû être évacués sur l'ensemble du Var, notamment à Fréjus, où deux campings ont été détruits. Mardi matin, la plupart d'entre eux ont cependant pu regagner leurs habitations.
Au total, quelque soixante maisons ont été détruites ou léchées par les flammes dans le massif des Maures. Ainsi à Plan de la tour, les pompiers ont découvert la propriété de l'actrice Vanessa Paradis intacte alors que toutes les plantations avaient grillé.
Vu du ciel, le Var est défiguré par une large balafre brunâtre qui barre le massif des Maures, dans ce département parmi les plus touristiques de France qui paie cet été le plus lourd tribut d'une sécheresse exceptionnelle.
(Source AFP)

Cliquez dans notre rubrique "Événements" ou dans "Nouveautés" pour voir toutes les images
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !