Agriculture :

2002 a été une mauvaise année


Publié / Actualisé
Avec deux cyclones, dont le tristement célèbre Dina, et de très fortes pluies, l'année 2002 a été une mauvaise année agricole, note l'INSEE dans sa revue "Économie de La Réunion". Les conditions météorologiques ont été très défavorables pour les fruits et les légumes et la valeur de la production végétale, hors canne à sucre, a diminué de 16%
Avec deux cyclones, dont le tristement célèbre Dina, et de très fortes pluies, l'année 2002 a été une mauvaise année agricole, note l'INSEE dans sa revue "Économie de La Réunion". Les conditions météorologiques ont été très défavorables pour les fruits et les légumes et la valeur de la production végétale, hors canne à sucre, a diminué de 16%
Malgré 11,6 millions d'euros d'indemnisations versées à la suite de Dina, le revenu agricole a baissé de 8%. Les cultures fruitières sont celles qui ont subi le pus de dommages, notamment les plantations de bananes dont la production a été divisée par 6 entre 2001 et 2002. Les mangues, les letchis et les agrumes se sont aussi raréfiés tandis que les ananas résistaient mieux.
Toujours sensible aux cyclones et à la pluviométrie, la production de tomates a diminué de 27% par rapport à l'année précédente. Sur ce produit de consommation courante, la pénurie a entraîné des importations et de fortes hausses de prix.
En revanche, la canne à sucre a relativement bien résisté et la production, on le sait, s'est maintenue à peu près au niveau des années précédentes.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !