Économie :

Le chômage augmente


Publié / Actualisé
Alors qu'il était régulièrement à la baisse depuis 1999, le taux du chômage est reparti à la hausse en 2003, indique l'INSEE (institut national de la statistique et des études économiques) dans la conférence tenue ce jeudi 18 décembre 2003. Au 2ème trimestre 2003, le taux des sans emplois - s'établissait à 32,9 %, soit 1,9 point de plus par rapport à 2002 à la même époque
Alors qu'il était régulièrement à la baisse depuis 1999, le taux du chômage est reparti à la hausse en 2003, indique l'INSEE (institut national de la statistique et des études économiques) dans la conférence tenue ce jeudi 18 décembre 2003. Au 2ème trimestre 2003, le taux des sans emplois - s'établissait à 32,9 %, soit 1,9 point de plus par rapport à 2002 à la même époque
C'est le ralentissement de l'économie qui est à l'origine de cet état de fait. Les entreprises n'ont pu continuer à créer des postes sur le même rythme que les années précédentes. En effet, le nombre d'emplois a diminué de 3 200 entre 2002 et 2003 alors que 3 500 personnes supplémentaires sont arrivées sur le marché du travail.
Les (mauvais) résultats ne se sont pas fait attendre. Même, Ce mauvais si le taux est légèrement inférieur à celui de 2001 à la même époque, est "un coup d'arrêt fort à la baisse régulière enregistre au cours des 4 dernières années" souligne l'INSEE.

Ralentissement de l'économie

La recrudescence du chômage touche plus particulièrement les hommes (surtout les plus jeunes et les plus âgés). De 2002 à 2003, leur taux de sans emploi est passé de 28,5% à 31,4%. Les femmes sont moins pénalisées puisque leur taux de chômage semble se stabiliser à 34,8% mais il est toujours supérieur de 3 points par rapport à celui des hommes.
L'INSEE souligne aussi que 50% des jeunes de 15 à 24 ans sont sans emploi. "La plupart de ces jeunes n'ont pas terminé leurs études, mais pour ceux qui se présentent sur le marché du travail, ce taux demeure préoccupant" analyse l'institut avant de relever que "58% des jeunes de moins de 30% sans diplôme ou ne disposant que du CEP" sont sans emploi.
Fait aggravant, note l'INSEE, le chômage de longue durée ne se résorbe pas. Les personnes sans emploi depuis 3 ans ou plus représentent le tiers des chômeurs.
L'INSEE utilise les critères du BIT (bureau international du travail) pour définir le taux de chômage. Rappelons que pour être considéré comme chômeur au sens du BIT il faut être sans emploi, disponible et chercher activement un emploi.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !