Aménagement du territoire :

Les entreprises à la recherche d'espace


Publié / Actualisé
Une étude de l'AGORAH (agence pour l'observation de La Réunion, l'aménagement et l'habitat) souligne le manque d'espaces à vocation économique
Une étude de l'AGORAH (agence pour l'observation de La Réunion, l'aménagement et l'habitat) souligne le manque d'espaces à vocation économique
En dix ans, le nombre de zones d'aménagement à vocation économique n'a cessé d'augmenter. Pour faire face à ces besoins, quelque 240 hectares ont été mobilisés. Ce développement a en grande partie profité à Saint-Denis, le Port, Saint-Paul et Saint-Pierre qui concentrent 68 % de l'emploi salarié.
On peut aussi noter que Saint-Pierre attire les industries agro-alimentaires, les communes du TCO (Saint-Paul et le Port notamment) les entreprises liées au transport, à l'hôtellerie et à la restauration, et les
trois communes du Nord regroupent les activités informatiques, de conseil, de sécurité et de nettoyage. Quant aux hauts de l'île, ils ont bien du mal à séduire les entreprises.
Mais l'espace commence à manquer. C'est en effet le constat d'une étude de l'AGORAH qui redoute une pénurie de zones d'activités. Pour accompagner le développement économique de l'île, il faudra aménager dans les 20 ans à venir 500 hectares. Pour se faire, il est important de trouver de nouvelles solutions. L'Agorah préconise, par exemple, la mise en place de pépinière d'entreprises. Cette étude servira sans aucun doute de base de travail aux communes qui souhaitent développer leur tissu économique.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !