Manifestation ce mardi devant la préfecture :

La CMU fait à nouveau des vagues


Publié / Actualisé
Le relèvement du plafond de la CMU (Couverture maladie universelle), le 1er septembre 2003, a permis à 13 000 Réunionnais d'intégrer le dispositif. L'ASIR (Association sociale d'intervention de la Réunion) estime que c'est insuffisant et organise une manifestation, ce mardi matin 2 mars 2004, devant la préfecture
Le relèvement du plafond de la CMU (Couverture maladie universelle), le 1er septembre 2003, a permis à 13 000 Réunionnais d'intégrer le dispositif. L'ASIR (Association sociale d'intervention de la Réunion) estime que c'est insuffisant et organise une manifestation, ce mardi matin 2 mars 2004, devant la préfecture
Le 1er septembre dernier, le plafond de la couverture maladie universelle (CMU) était relevé de 10,8 %. Une mesure valable uniquement dans les DOM qui devait permettre aux 20 000 Réunionnais exclus du dispositif de bénéficier de cette protection sociale.
Finalement, ce sont 13 000 Réunionnais, dont 3 600 bénéficiaires du minimum vieillesse et 3 000 de l'AAH (Allocation adulte handicapé) qui ont, entre septembre 2003 et janvier 2004, intégré ou réintégré le dispositif de la CMU. Le nombre des bénéficiaires est passé de 309 000 à 322 000 sur l'ensemble de l'île. "Mais aujourd'hui, encore beaucoup de personnes restent exclues" , analyse Noël Leste, président de l'ASIR (Association sociale d'intervention de la Réunion), basée à Saint-André. Du coup, l'association qui se veut apolitique appelle à un rassemblement, ce mardi 2 mars, entre 9 h et 11 h, devant la préfecture. "Nous demanderons au préfet que les mesures proposées par Jean-Pierre Raffarin soient mises en application, et que le chiffre de 20 000 annoncé soit respecté", annonce Noël Leste.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)