Section syndicale de la chambre de métiers :

La grogne


Publié / Actualisé
Dans une conférence de presse qu'elle a tenue ce mardi 16 mars 2004, la section syndicale CFDT de la chambre de métiers affirme la situation de l'institution est "alarmante". Elle lance un appel à la grève pour le mardi 23 mars 2004
Dans une conférence de presse qu'elle a tenue ce mardi 16 mars 2004, la section syndicale CFDT de la chambre de métiers affirme la situation de l'institution est "alarmante". Elle lance un appel à la grève pour le mardi 23 mars 2004
"Nous subissons des attaques frontales sans précédent de la part de nos employeurs avec la complicité du gouvernement actuel", notent les syndicalistes. Solidaire du mot d'ordre de grève lancé sur le plan national pour ce mardi, la section syndicale estime que la grogne est "est la conséquence directe du blocage et du chantage des employeurs des chambres de Métiers".
Chaouki Trimèche, délégué syndical CFDT, n'hésite pas à parler de l'"obstination" des employeurs à vouloir "casser" le statut des employés "en s'appuyant sur la politique antisociale, ultra-libérale du gouvernement". Dénonçant une "insécurité sociale grandissante" et un "chantage à l'emploi et au salaire", le syndicaliste ne cache par que les relations avec la direction sont difficiles.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !