Grève à la chambre de Métiers :

La mobilisation n'est pas au rendez-vous


Publié / Actualisé
Une semaine après le mouvement national, la CFDT a appelé à une grève du personnel de la chambre de métiers mardi 23 mars 2004. Un mouvement qui n'a cependant pas mobilisé beaucoup de monde
Une semaine après le mouvement national, la CFDT a appelé à une grève du personnel de la chambre de métiers mardi 23 mars 2004. Un mouvement qui n'a cependant pas mobilisé beaucoup de monde
Ils étaient seulement une vingtaine, sur les 170 personnes de l'équipe pédagogique des CFA à avoir répondu à l'appel de la CFDT. A l'origine de cette grogne : l'utilisation abusive de CDD, la régression sociale et un service public au rabais.
Les représentants syndicaux dénoncent "la situation illégale depuis 1997 par rapport à la convention quinquennale liant la Région et la chambre de métiers de la Réunion, la non-communication des procédures existantes aux agents et le dysfonctionnement des instances paritaires locales". Pour Jocelyn De Lavergne, le président de la chambre de métiers, cette grève ne se justifie pas. et de mettre en avant la différence de salaire entre les Chambres de métiers de métropole et celle de La Réunion.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !