L'UMP confiante :

La droite met en avant les divisions de la gauche


Publié / Actualisé
Dans une conférence de presse qu'elle a tenu ce mardi 23 mars 2004, l'Union pour la majorité fustige les socialistes et les communistes et appelle les électeurs à sanctionner Paul Vergès au deuxième tour.

L'UMP espère que cette triangulaire lui sera profitable
Dans une conférence de presse qu'elle a tenu ce mardi 23 mars 2004, l'Union pour la majorité fustige les socialistes et les communistes et appelle les électeurs à sanctionner Paul Vergès au deuxième tour.

L'UMP espère que cette triangulaire lui sera profitable
Pour renverser la tendance, la droite n'hésite pas à rectifier le tir. "Les électeurs nous ont adressé dimanche un message extrêmement clair. Ils veulent des élus qui les soutiennent quelles que soient les décisions de Paris. Ils seront dorénavant entendus", assure Alain Bénard.
La tête de liste de l'UMP invite par ailleurs les électeurs à ne pas accorder "une confiance aveugle" au Parti communiste. "La Région n'a pas été à la hauteur des engagements qu'elle avait pris en 1998. Elle est également responsable de la situation actuelle et du mécontentement de la population. Au premier tour, les Réunionnais ont voté contre Jean-Pierre Raffarin. Au deuxième, ils ont une occasion unique de sanctionner Paul Vergès", affirme Alain Bénard.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !