Prévention des infections sexuellement transmissibles (IST) :

Des messages d'espoir


Publié / Actualisé
Rive lance une campagne de prévention des infections sexuellement transmissibles (IST) et s'associe à l'ARPS, Sidaventure et SFR, pour "Messages d'espoir", une opération invitant les Réunionnais à envoyer un texto de soutien aux associations de lutte contre le sida
Rive lance une campagne de prévention des infections sexuellement transmissibles (IST) et s'associe à l'ARPS, Sidaventure et SFR, pour "Messages d'espoir", une opération invitant les Réunionnais à envoyer un texto de soutien aux associations de lutte contre le sida
Si on parle beaucoup du sida, on oublie bien souvent la chlamydiose, la syphilis ou l'herpès génital, des infections sexuellement transmissibles (IST) dont il convient également de se protéger. Et une fois encore, la seule arme est le préservatif. Un message que l'association Rive (Réunion immunodéprimés, vivre et écouter) entend bien rappeler au cours de sa nouvelle campagne de prévention, qui concerne le VIH mais aussi des virus moins connus mais qui font hélas leur retour. "En 2000, aucun patient séropositif réunionnais n'était atteint d'une autre IST, deux l'étaient en 2001, 8 en 2003 et on en compte 12 cette année", note le Dr Gaud, présidente de Rive.
Les associations de lutte contre le sida du département, comme Rive, l'ARPS et Sid'aventure profiteront aussi de l'occasion pour organiser jusqu'au 31 décembre l'opération "Messages d'espoir".
Chaque abonné SFR est invité à envoyer un texto ou plus au 448. Ces chiffres qui correspondent au terme HIV sur les claviers de téléphones mobiles. SFR engage à reverser intégralement la somme ainsi récoltée reçue aux associations de lutte conte le sida. Ce qui leur permettra de financer leurs campagnes de prévention, ainsi que l'aide aux malades de la Réunion et de l'Océan Indien.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !