Pêche illégale de légine :

L'Apache pris dans le filet


Publié / Actualisé
Escorté par l'Albatros, le patrouilleur de la marine française, l'Apache, le pilleur de légine a mouillé le Port Ouest ce jeudi 1er juillet à 9h30. Le pirate fait l'objet d'une information judiciaire pour pêche illégale
Escorté par l'Albatros, le patrouilleur de la marine française, l'Apache, le pilleur de légine a mouillé le Port Ouest ce jeudi 1er juillet à 9h30. Le pirate fait l'objet d'une information judiciaire pour pêche illégale
Beaucoup d'effervescence au Port. Police, gendarmerie, brigade criminelle et affaires maritimes constituaient la comité d'accueil de l'Apache, navire pirate qui contenait dans ses cales 60 tonnes de légine.
Le capitaine de pêche a été conduit à la gendarmerie pour être entendu. L'affaire sera jugée prochainement, mais il est d'ores et déjà vraisemblable que l'amende que devra payer l'armateur s'élèvera à plusieurs milliers d'euros.. Quant à la légine saisie à bord de l'Apache, elle sera vendue aux enchères et l'argent sera versé aux TAAF (terres australes et antarctiques françaises).
C'est le 25 juin dernier que l'Apache a été arraisonné dans la Zone Economique Exclusive (ZEE) de la France, au large des Terres Arctiques et antarctiques (TAAF). Il était pisté par l'Albatros, patrouilleur de la marine nationale, depuis le 17 juin qui le soupçonnait de pêche illégale. Le pirate a refusé la venue à son bord d'une équipe de visite. Le préfet de La Réunion a alors autorisé au patrouilleur à effectuer des tirs de semonce. Ce n'est qu'après ces tirs que l'Apache s'est résigné à obtempérer.
Ce navire, long de 57 mètres, doté d'un équipage de 40 personnes et battant pavillon du Honduras, change souvent de nom et il est connu par les autorités maritimes pour ses activités délictueuses. En 1998 sous le nom de Caroline Glacial, il a été pris en flagrant délit de déchargement d'une cargaison de légine à Maurice.
La légine est un poisson des grandes profondeurs antarctiques. Sa chair est très appréciée en Asie, au japon, notamment où il se vend à plusieurs dizaines d'euros le kilo.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !