Pêche illicite à Tromelin :

Deux navires japonais arraisonnés


Publié / Actualisé
Soupçonnés de pêcher illégalement la zone économique exclusive (ZEE) de Tromelin (îles éparses françaises), deux navires de pêche japonais ont été arraisonnés par la marine nationale et déroutés vers La Réunion le mercredi 15 septembre 2004. Ils devraient arriver au large des côtes réunionnaises vendredi
Soupçonnés de pêcher illégalement la zone économique exclusive (ZEE) de Tromelin (îles éparses françaises), deux navires de pêche japonais ont été arraisonnés par la marine nationale et déroutés vers La Réunion le mercredi 15 septembre 2004. Ils devraient arriver au large des côtes réunionnaises vendredi
Les navires suspects ont été repérés le mardi 14 septembre dans le cadre d'une mission de surveillance des pêches programmée par le CROSS-centre de surveillance des affaires maritimes. C'est le Falcon 50M de la marine, actuellement stationné à La Réunion, qui a surpris 6 navires de pêche dans la ZEE de Tromelin.
Certains de ces navires semblaient en opération de pêche, ce qui est interdit dans cette zone. Grâce aux photos réalisées par le Falcon 50M, le CROSS demandait à la Marine de réaliser une éventuelle interception dès le lendemain. Le Nivose et la Rieuse étaient chargés de cette mission.Les deux bâtiments se sont rapprochés des navires de pêches et se sont portés au contact de deux d'entre eux, le "Koryo Maru 38" et le Shokyu Maru 38". Battant pavillon japonais ces deux palangriers d'une quarantaine de mètres étaient chargés respectivement de 50 et 90 tonnes de thon.
Les deux capitaines n'ont opposé aucune résistance aux militaires.
Devant l'évidence des nombreuses preuves de pêche, le directeur des affaires maritimes a ensuite ordonné le déroutement des palangriers vers La Réunion.
Le convoi, escorté par le Nivose devrait arriver vendredi matin. Les capitaines seront présentés à la justice par la gendarmerie maritime en charge de l'enquête.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !