Création d'entreprise de technologies innovantes :

Deux lauréats réunionnais au concours national


Publié / Actualisé
Bernard Offman et Thierry Colombet ont été primés au concours national d'aide à la création d'entreprise innovante, dans la catégorie émergence. Ils ont reçu 40 000 euros pour développer leur projet. Ce prix, qui leur a été remis jeudi 30 septembre 2004 en préfecture, va les aider à valoriser leurs recherches
Bernard Offman et Thierry Colombet ont été primés au concours national d'aide à la création d'entreprise innovante, dans la catégorie émergence. Ils ont reçu 40 000 euros pour développer leur projet. Ce prix, qui leur a été remis jeudi 30 septembre 2004 en préfecture, va les aider à valoriser leurs recherches
Thierry Colombet est titulaire d'un diplôme d'école de commerce. À 37 ans, il a mis au point le "Biotracker". Il s'agit d'un outil de sélection et de traçabilité de plantes tropicales destinées à l'industrie cosmétique et pharmaceutique. Pour cela, il propose de créer une base de données de plantes médicinales ayant un principe actif intéressant à valoriser. Parallèlement, il veut créer une puce à enzymes qui permet d'identifier la plante. Cet outil permettrait de développer les richesses présentes dans les pays du sud et de participer ainsi à leur croissance économique.
Bernard Offman, lui, travaille depuis plus de trois ans sur son projet de création d'une entreprise d'ingénierie des protéines. Avec son invention, il peut réduire les délais d'identification des protéines et permettre des gains de productivité importants aux industriels qui l'utilisent. Il souligne que le domaine des protéines a un fort potentiel économique, surtout tourné vers l'international. Il identifie deux niches importantes : le secteur de l'agroalimentaire et celui de l'environnement.
À terme, les deux chercheurs pourront créer une valeur ajoutée importante dans le tissu économique réunionnais. Les professionnels sont conscients que La Réunion doit se démarquer par ses innovations technologiques face notamment à des pays comme l'Île Maurice ou Madagascar qui peuvent rivaliser par leur main d'?uvre bon marché.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !