Tourisme :

Développer une offre de qualité


Publié / Actualisé
Jocelyne Lauret, présidente du Comité du Tourisme de la Réunion (CTR) a présenté ce jeudi 24 février 2005, son plan d'action pour l'année. Celui-ci vise principalement à améliorer et développer une offre de qualité sur deux bases : découverte et culture.
Jocelyne Lauret, présidente du Comité du Tourisme de la Réunion (CTR) a présenté ce jeudi 24 février 2005, son plan d'action pour l'année. Celui-ci vise principalement à améliorer et développer une offre de qualité sur deux bases : découverte et culture.
Les priorités du CTR en 2005 sont " de conforter et de faire évoluer la charte Réunion Qualité Tourisme et de travailler à l'émergence ou au renouvellement de produits représentatifs de l'image Réunion " indique Jocelyne Lauret. L'objectif étant à long terme d'atteindre 600 000 touristes en 2010 ( 600 à 700 millions euros de recettes ) et 2020 ( 1 100 000) touristes ( 900 millions à 1 milliard euros de recettes ).
En ce qui concerne le volet " découverte ", un accent particulier sera mis sur la randonnée, activité emblématique de La Réunion. L'idée est de mettre en place un circuit de six jours, sur six sites avec pratique de six activités. Un effort particulier sera pour renforcer l'image " bleue " de l'île par la promotion de la pêche sportive. Le potentiel de développement des croisières à La Réunion est également à l'étude.

Développer les " spas de l'esprit "

Pour ce qui est de la culture, souligne Jocelyne Lauret, le CTR entend diffuser le guide " La Réunion des Religions " dans tous les lieux d'accueil et d'information, d'exploiter ces informations pour un produit " spas de l'esprit " et de solliciter les responsables religieux pour améliorer l'accueil et les conditions de visite sur les lieux de culte.
La président du CTR fait également ressortir que l'autre atout non négligeable de La Réunion est qu'elle un modèle en matière d'autonomie énergétique.
Pour que l'île soit ouverte à tous, y compris les personnes handicapées, le CTR compte recenser leurs contraintes et proposer des solutions en liaison avec les prestataires concernés.
En ce qui concerne les choix des marchés étrangers, les efforts du CTR seront concentrés sur l'Allemagne, la Belgique et la Suisse, mais aussi l'Afrique du Sud pour la zone océan Indien. Le CTR prendra des initiatives pour des actions coopérations entre les destinations de la zone.
Depuis le1er janvier 2005 la Région assure la compétence Tourisme. De ce fait, le CTR sera amené à intervenir sur deux dossiers . D'abord la mise en place d'une nouvelle structure regroupant le CTR, la Maison de la Montagne et le Service Loisirs Accueil. Ensuite, rationaliser l'organisation territoriale pour permettre une meilleure lisibilité des politiques et une meilleure identification des différents territoires de La Réunion.

Un observatoire du tourisme

Enfin, un observatoire du tourisme (recommandé par le schéma de développement touristique) sera créé afin d'avoir des données fiables qui aideraient à la prise de décision. Pour l'heure, les statistiques officielles en matière de tourisme à La Réunion ne sont pas officielles. Quelques données partielles permettent d'établir une augmentation du trafic métropole - Réunion (+7%), une baisse du taux d'occupation des hôtels du club de la grande hôtellerie (-1%) et des gîtes ruraux, mais un bon 4ème semestre 2004, supérieur à celui de 2003.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !