Élections à la chambre de métiers :

Jocelyn Delavergne battu


Publié / Actualisé
Jocelyn Delavergne est le grand perdant des élections à la chambre de métiers. Le président sortant a été balayé par l'alliance entre les listes de Bernard Picardo (Rassemblement des artisans) et de Giraud Payet (CNAMS-Sycor) qui raflent 31 des 36 sièges en jeu. L'alliance SABR et CDCR obtient 3 sièges. Jocelyn Delavergne doit ce contenter de 2 sièges. Les résultats ont été proclamés ce mardi 15 mars 2005 à 1 heure du matin en préfecture. La participation a été de 38,95% (22% en 1999)
Jocelyn Delavergne est le grand perdant des élections à la chambre de métiers. Le président sortant a été balayé par l'alliance entre les listes de Bernard Picardo (Rassemblement des artisans) et de Giraud Payet (CNAMS-Sycor) qui raflent 31 des 36 sièges en jeu. L'alliance SABR et CDCR obtient 3 sièges. Jocelyn Delavergne doit ce contenter de 2 sièges. Les résultats ont été proclamés ce mardi 15 mars 2005 à 1 heure du matin en préfecture. La participation a été de 38,95% (22% en 1999)
Bernard Picardo (Rassemblement des artisans) Giraud Payet (CNAMS - confédération nationale des artisans et des métiers de service) obtiennent respectivement 17 et 14 sièges. Les deux listes ayant fait alliance, elles sont désormais largement majoritaires à la chambre de métiers. Mais avec leurs trois sièges le SABR (syndicat des artisans du bâtiment de La Réunion) de Franck Robert et la confédération des petites entreprises du bâtiment (CDCR) sont en position d'arbitre pour l'obtention de la présidence de la chambre consulaire.
Ils peuvent en effet faire pencher la balance en faveur de l'un ou de l'autre des deux dirigeants de la majorité lors du scrutin d'avril pour le fauteuil de président. Négociations et tractations vont donc sans doute aller bon train dans les prochains jours.
Quant à Jocelyn Delavergne - dont la mandature n'aura duré que 6 ans, il avait été élu en 1999 -, il lui faudra maintenant digérer sa lourde défaite. À moins qu'il ne mise sur une éventuelle annulation du scrutin. Et pour, alors même que les élections - qui avaient lieu uniquement par correspondance étaient en cours -, de graves suspicions de fraudes ont commencé à peser sur la sincérité du scrutin.
Au moins 200 électeurs n'ont pas reçu leur matériel de vote et un détournement d'enveloppes est évoqué. Le préfet a d'ailleurs saisi le parquet, qui a ouvert une enquête préliminaire confiée la Brigade financière.
Rappelons que les 36 sièges de la chambre de métiers sont répartis en deux collèges: les activités (24 élus) et les organisations professionnelles (12 élus). Le collège des activités est composé de quatre catégories: le bâtiment (8 sièges), les services (6 sièges), l'alimentation (4 sièges).
Les électeurs avaient jusqu'au 9 mars pour voter par correspondance.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !