Tourisme et handicap :

Un trait d'union


Publié / Actualisé
Le comité du tourisme de La Réunion (CTR) et l'Association tourisme et handicaps (ATH) ont signé ce jeudi 7 avril 2005 une convention. L'objectif étant de développer à La Réunion l'accès aux loisirs et aux vacances des personnes en situation de handicap. A terme une labellisation nationale tourisme et handicap serait proposée aux entreprises exemplaires.
Le comité du tourisme de La Réunion (CTR) et l'Association tourisme et handicaps (ATH) ont signé ce jeudi 7 avril 2005 une convention. L'objectif étant de développer à La Réunion l'accès aux loisirs et aux vacances des personnes en situation de handicap. A terme une labellisation nationale tourisme et handicap serait proposée aux entreprises exemplaires.
Avec la signature de cet accord entre Jocelyne Lauret présidente du CTR et Annette Masson, présidente de l'ATH, La Réunion devient le premier département outre-mer à adhérer à une plate-forme de discussion entre les prestataires touristiques et les représentants des touristes handicapés. Le CTR entend avec la signature de cette convention, sensibiliser les professionnels du tourisme réunionnais à l'accueil des touristes handicapés en intégrant dans les grilles de la charte Réunion Qualité Tourisme un poste concernant l'accueil de cette clientèle. Les entreprises pourront également se voir attribuer le label tourisme et handicap.

Des prestations adaptées à chaque handicap

Jocelyne Lauret souligne la nécessité d'effectuer une étude approfondie à La Réunion qui permettrait de mieux cerner cette clientèle et de mettre en place les mesures correctives nécessaires. Autres propositions : la création, le développement et le renouvellement des prestations adaptées à chaque handicap ; la mise aux normes des établissements et sites existants, une signalétique adaptée, la formation du personnel d'accueil et une communication (guides, brochures, salons) auprès des associations de personnes handicapées.
Pour l'heure, l'accès aux vacances pour personnes handicapées reste limité à La Réunion, indique Jocelyne Lauret. Les chiffres indiquent une fourchette entre 14 000 et 98 000 d'individus handicapés (tous types de handicaps confondus). 31% des personnes handicapées ne sont jamais parties en vacances. Et sur les 69% qui sont partis en vacances, un tiers n'y est allé qu'une seule fois.

Manque d'aménagements à La Réunion

La présidente du CTR ajoute que le recensement réalisé par le CTR en 2004 fait état d'un manque considérable d'aménagements adaptés à La Réunion. Sur 67 hôtels classés interrogés, 22 ne disposent pas de chambres aux normes (soit 33%). Pour l'ensemble des restaurants, l'accès reste possible , mais des efforts restent à faire sur l'aménagement des toilettes pour les personnes à mobilité réduite. Sur les 72 restaurants interrogés, 21 (soit 29%) ne disposent pas de toilettes équipées selon les normes. Par ailleurs, ils ne proposent pas de carte en braille. Enfin, pour ce qui concerne les structures de loisirs culturels, la prise de conscience est plus marquée puisque de nombreux prestataires proposent des accès adaptés aux personnes à mobilité réduite (sur les 28 structures faisant partie de l'enquête, 75% sont accessibles).
Par ailleurs, le CTR et l'ATH, participeront ce vendredi 8 avril au conseil général à un colloque sur le thème " tourisme et handicap ", organisé par le Lycée Evariste de Parny.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !