Zone industrielle 1 au Port :

Des locataires poursuivis


Publié / Actualisé
Par un vote unamime lors de leur assemblée générale, les élus de la chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CIIR) ont autorisé leur président, Éric Magamootoo, à engager des actions judiciaires contre les locataires de la zone industrielle n°1
Par un vote unamime lors de leur assemblée générale, les élus de la chambre de commerce et d'industrie de La Réunion (CIIR) ont autorisé leur président, Éric Magamootoo, à engager des actions judiciaires contre les locataires de la zone industrielle n°1
Ces locataires, bien que titulaires n'autorisant pas la sous location, soit ont quand même sous loués les locaux soit n'ont carrément pas payé leur loyer. Les poursuites sont engagées pour remettre en cause ces baux et de louer les parcelles concernées à d'autres sociétés. Les sommes qui seront dégagées à la suite à ces procédures devraient servir à acquérir d'autres zones industrielles. Le président de la CCIR souhaite pour sa part qu'en cas d'attribution des lots, la commissison industrie soit consultée.
appelons que la CCIR est propriétaire de la zone industrielle n°1 au Port. Elle loue des parcelles à des sociétés, des industriels et des commerçants. Dans le contrat, il est precisé que les locataires n'ont pas le droit de sous-louer. En cas de sous-location ou de non-paiement de loyer, ce qui est le cas pour certaines sociétés, la CCIR peut remettre en cause le contrat. La CCIR a encaissé 414 000 euros avec certains de ces locataires, alors qu'ils sous-louent et encaissent plus d'un millions d'euro. 32 locataires sur 70 sont en situation irrégulière.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)