Développement économique :

Maurice pour la coopération régionale


Publié / Actualisé
Une rencontre économique entre les membres de la chambre de commerce et d'industrie de La réunion (CCIR) et ceux du Joint Economic Council (JEC) de Maurice (l'équivalent du CCIR) a eu lieu ce vendredi 20 mai 2005. Maurice souhaite davantage de coopération sur le plan régional.
Une rencontre économique entre les membres de la chambre de commerce et d'industrie de La réunion (CCIR) et ceux du Joint Economic Council (JEC) de Maurice (l'équivalent du CCIR) a eu lieu ce vendredi 20 mai 2005. Maurice souhaite davantage de coopération sur le plan régional.
Raj Makoond, président du JEC a d'abord évoqué le contexte économique actuel de Maurice, qui est "difficile" en raison de problèmes d'ordre structurel. Les piliers économiques classiques de l'île (le sucre et le textile) sont en décroissance. Une légère croissance est notée dans le tourisme. Le produit intérieur brut affiche un taux de croissance de 4% alors qu'en 1985, ce taux était de l'ordre de 6,6%. Le taux d'investissement s'élevait à 27% en 1985, contre 22.5% aujourd'hui. De 1985 à 2005, le taux du chômage a progressé de 6,2% et s'élève donc aujourd'hui à 9,7%. Pour la même période, les dépenses sociales sont passées de 10, 1% à 15,7%.

Maurice : 'Duty Free Island"

L'objectif est donc de faire de Maurice, une plateforme de services. A cet effet, l'île s?ur entend revoir sa stratégie de télécommunications pour devenir une cyber île. Elle compte également axer ses efforts sur la formation, les services de santé et le tourisme. "C'est cela notre concept du Duty Free Island". Et pour concrétiser ce concept, Maurice doit selon Raj Makoond, atteindre un équilibre entre un tourisme haut de gamme et un meilleur rapport qualité / prix et adopter une meilleure politique d'accès aérien. "Pour cela, il nous est impossible de travailler seul. Il faudrait au plus vite établir une plateforme de coopération plus large dans la région, sinon, c'est toute l'Afrique sub-saharienne qui risque d'être marginalisée".
Marday Venkatasamy, vice -président de la JEC a pour sa part demandé à Eric Magamootoo, président de la CCIR, d'?uvrer en faveur de meilleures facilités d'accès pour les hommes d'affaires mauriciens sur le territoire réunionnais. Il a souhaité que les procédures d'octroi de visa soient assouplies en faveur des Mauriciens.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !