Humanitaire :

Six volontaires du progrès à Madagascar


Publié / Actualisé
Dans le cadre du programme d'appui réunionnais du système éducatif malgache (PARSEM), six volontaires du progrès réunionnais se rendront à Madagascar pour une période de deux ans. C'est ce qu'a annoncé Wilfried Bertile, vice-président de la Région Réunion ce lundi 13 juin 2005
Dans le cadre du programme d'appui réunionnais du système éducatif malgache (PARSEM), six volontaires du progrès réunionnais se rendront à Madagascar pour une période de deux ans. C'est ce qu'a annoncé Wilfried Bertile, vice-président de la Région Réunion ce lundi 13 juin 2005
Marine Crochet, Michaël Picart, Patrice Félicité, Lucie Carron, Alexandra Rolland et Lydie Lan Cheng prendront l'avion ce mardi 14 juin pour Madagascar. Leurs objectifs : faire de l'humanitaire. Ces volontaires ont été sélectionnés parmi 182 candidats. Ils ont suivi deux stages de préparation en métrople. Pendant ces deux prochaines années, avec une indemnité mensuelle de 400 euros, ils assisteront les instituteurs malgaches dans l'apprentissage de la langue française. D'autres seront affectés au sein du réseau des alliances franco-malgaches. Le PARSEM, rappelons-le, fait suite à une convention signée en application de la LOOM en juillet 2003 entre le président de la Région, Paul Vergès, et le ministre malgache de l'éducation.

30 volontaires bientôt en poste

Wilfired Bertile précise que d'autres postes de volontaires pour le progrès seront prochainement offerts à des diplômés réunionnais dans les pays suivants : Madagascar, Rodrigues, Seychelles, Afrique du Sud, Mozambique et Tanzanie. À terme, ce sont une trentaine de volontaires qui seront ainsi en poste chaque année dans les pays de l'Océan Indien. Cela dans le cadre du partenariat entre la Région et l'Association Française des Volontaires du Progrès (AFVP).
Crée en 1963 à la demande du gouvernement, l'AFVP a pour mission d'offrir à de jeunes français et européens l'opportunité d'exprimer leur solidarité en faveur des populations défavorisées des pays en développement faisant partie de la zone de solidarité prioritaire (ZSP), et d'en porter témoignage dnas leur pays d'origine. Financée par le ministère des affaires étrangères, l'AFVP recrute chaque année (pour une durée de deux ans) des volontaires du progrès, répartis dans une trentaine de pays.

Budget de 1,56 millions d'euros

L'AFVP a crée à La Réunion depuis janvier 2003, une direction régionale ayant compétence sur l'océan Indien et l'Afrique australe et dont le rôle principal est d'être au service du développement et de la jeunesse réunionnaise dans le cadre des programmes de volontariat et de solidarité internationale mis en oeuvre dans cette zone.
Depuis 2002, ce sont 432 mois de volontaires, soit l'équivalent de 18 volontaires qui ont été mis en oeuvre par la Région aux Comores et à Madagascar pour un budget global de 1,56 millions d'euros.
D'autre part, Wilfried Bertile a également évoqué sa récente mission au Rwanda dans le cadre du Sommet des Chefs d'Etats et des gouvernements du COMESA. Il a déclaré avoir souligné l'importance de voir La Réunion s'associer à la zone de libre échange.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !