Santé publique :

Diabète: attention danger


Publié / Actualisé
Dans le cadre de la journée mondiale du diabète, la S.A.E.D (structure d'aide à l'éducation des diabétiques) a organisé ce lundi 14 novembre 2005 une campagne de dépistage et de prévention des risques liés à cette maladie. Cette année, ce sont les soins spécifiques à apporter aux pieds des diabétiques qui ont été retenues comme thème de la manifestation
Dans le cadre de la journée mondiale du diabète, la S.A.E.D (structure d'aide à l'éducation des diabétiques) a organisé ce lundi 14 novembre 2005 une campagne de dépistage et de prévention des risques liés à cette maladie. Cette année, ce sont les soins spécifiques à apporter aux pieds des diabétiques qui ont été retenues comme thème de la manifestation
Depuis 1997, le diabète a été reconnu comme "grande priorité de santé publique" pour La Réunion. Et pour cause, 1 Réunionnais sur 10 est atteint de diabète soit 3 fois plus qu'en Métropole. 70 000 personnes sont concernées par cette maladie qui touche toutes les tranches d'âge. L'évolution des habitudes alimentaires traditionnelles des Réunionnais mais aussi leur manque d'activités physiques sont les principaux facteurs responsables de l'importance de cette maladie.
La journée de lundi avait pour but de conseiller les diabétiques. Une attention particulière a été apportée aux soins spécifiques à prodiguer aux pieds. Cela afin d'éviter qu'une mauvaise connaissance de la maladie entraîne des complications pouvant engendrer l'amputation des membres.
Tout au long la journée et toutes les régions de l'île, des diététiciens, des infirmiers, des conseillers sportifs ainsi que des podologues ont renseigné les visiteurs et donné des conseils aux diabétiques pour une meilleure gestion de leur maladie. Des dépistages gratuits ont également été proposés.

Stages culinaires

La journée étant placée sous le signe de la prévention, les assistants de santé ont insisté sur la nécessité d'avoir une bonne hygiène alimentaire, de faire du sport et aussi de choisir judicieusement ses chaussures pour empêcher les complications sérieuses auxquelles sont particulièrement exposés les pieds des diabétiques.
C'est dans cette optique que des stages culinaires de deux jours sont organisés gratuitement toutes les semaines dans l'île par la S.A.E.D. En compagnie de diététiciennes et d'infirmières, les personnes apprennent "à mieux doser l'huile dans leur cari". De bons réflexes pour une meilleure santé.

Maladie chronique

Le diabète est une maladie chronique encore mal connue à La Réunion, elle peut survenir à tout âge et notamment de 15 à 69 ans. Elle peut être héréditaire, liée à une mauvaise alimentation ou à l'alcool. Il existe plusieurs types de diabète, le plus répandu dans l'île est le diabète de type 2 non insulino-dépendant. Ce type de diabète apparaît habituellement après la trentaine, le patient souffrant en général d'un excès de poids. Les personnes développant ce type de diabète sécrètent un taux d'insuline insuffisant qui ne répond plus aux besoins de l'organisme.
Le diabète insulino-dépendant, dit type 1, qui concerne 10% de la population notamment les jeunes et les adolescents et dans certains cas les malades plus âgés. Ces personnes atteintes de ce diabète doivent suivre un traitement compensatoire en insuline afin de pallier une destruction des cellules du pancréas à l'origine de la sécrétion d'insuline. Enfin, il existe d'autres types de diabète, plus rares, le diabète gestationnel (augmentation du taux de glycémie chez les femmes enceintes), le diabète dû à un dérèglement de l'assimilation nutritionnelle du glucose et le diabète secondaire résultant de l'absorption de médicaments ou du contact avec certains produits chimiques.

Équivalences

Bon à savoir: consommer 100 grammes de boucané revient à avaler 2 cuillères à soupe d'huile, boire une cannette de 33 cl de boisson au cola équivaut à manger 7 morceaux de sucre, un pain aux raisins est égal à 4 morceaux de sucre et 2 cuillères à soupe d'huile enfin déguster un samoussa revient à ingurgiter une cuillère à soupe d'huile.

o Pour de plus amples informations:
S.A.E.D 16 bis, Rue Lacordaire
97 400 Saint-Denis
Tel : 0262 20 31 20

Audrey Hoarau
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !