Sécurité routière :

Les "bleus" envahissent les routes


Publié / Actualisé
Les samedi 17 et dimanche 18 décembre 2005, plus de 600 gendarmes et policiers seront mobilisés pour la mise en place de l'opération "Routes bleues". Il s'agit d'une action massive et répressive en vue de limiter les accidents sur les routes de La Réunion. En novembre 2005, la direction départementale de l'équipement (DDE) comptabilise 759 accidents de la route dont 69 mortels. Les principales causes d'accidents sont l'alcool et la vitesse.
Les samedi 17 et dimanche 18 décembre 2005, plus de 600 gendarmes et policiers seront mobilisés pour la mise en place de l'opération "Routes bleues". Il s'agit d'une action massive et répressive en vue de limiter les accidents sur les routes de La Réunion. En novembre 2005, la direction départementale de l'équipement (DDE) comptabilise 759 accidents de la route dont 69 mortels. Les principales causes d'accidents sont l'alcool et la vitesse.
Claude Villeneuve, le sous-préfet délégué à la sécurité routière, précise ce jeudi 15 décembre 2005 que les accidents de la route ne cessent d'augmenter. Des actions permanentes organisées par les gendarmeries et la police complétées par l'opération "Routes bleues" permettent une prise de conscience des automobilistes toujours plus nombreux à être sanctionnés. Des campagnes de prévention et de sensibilisation vont être mises en place dans les grandes surfaces et les établissements scolaires, des spots vont également être diffusés sur les chaînes locales pour inciter les conducteurs à choisir entre boire ou conduire. Claude Villeneuve parle d'"éducation par l'habitude".

Sanctions sévères

Ce week-end, plusieurs services seront mobilisés pour effectuer des contrôles d'alcoolémie et de vitesse sur l'ensemble du territoire. Leurs actions se dérouleront "sur des zones et des créneaux horaires propices aux comportements dangereux", précise le commandant de la brigade motorisée. Il souligne que lors de la dernière opération, du 7 au 9 octobre dernier, 1 128 infractions ont été relevées dont 75 cas d'alcoolémies. Selon la gendarmerie ce chiffre est en baisse par rapport à l'année dernière. En effet, en novembre 2004, la DDE enregistrait un tué sur deux avec de l'alcool dans le sang, alors qu'en novembre 2005, cette proportion est de un tué sur trois. Le commandant de la brigade motorisée note pour sa part que certaines boîtes de nuit offrent une entrée gratuite au "capitaine de soirée", élu conducteur de la soirée et donc non buveur d'alcool.
Dans le détail, il faut savoir que la plus forte augmentation d'accidents se trouve chez les personnes âgées renversées par des automobilistes. Par contre les infractions liés à la grande vitesse diminuent. Les sanctions sévères appliquées commencent à persuader les amateurs de sensations à lever le pied. Par ailleurs, la date de mise en place des quatre nouveaux radars automatique n'est pas encore communiquée, mais Claude Villeneuve affirme que ce serait avant le 25 décembre.

Emmeline Chatain
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !