Rotation aérienne Paris - Réunion :

Air France mise sur le redécollage


Publié / Actualisé
L'épidémie de chikungunya a sinistré le secteur touristique de La Réunion et Air France comme les autres compagnies aériennes ont encaissé le choc de plein fouet. Mais malgré des taux de remplissage "catastrophique", le transporteur ne sombre pas dans le pessimisme et mise sur "un redécollage de la destination Réunion à partir de juin prochain" note Jean-Guy Lengliné, directeur de la délégation Air France Réunion, dans la conférence de presse qu'il a tenue ce lundi 10 avril 2006
L'épidémie de chikungunya a sinistré le secteur touristique de La Réunion et Air France comme les autres compagnies aériennes ont encaissé le choc de plein fouet. Mais malgré des taux de remplissage "catastrophique", le transporteur ne sombre pas dans le pessimisme et mise sur "un redécollage de la destination Réunion à partir de juin prochain" note Jean-Guy Lengliné, directeur de la délégation Air France Réunion, dans la conférence de presse qu'il a tenue ce lundi 10 avril 2006
Air France, transporteur leader sur la rotation Réunion - Paris - Réunion avec 45% des parts de marché, a terminé l'année 2005 avec un taux de remplissage de 85%. Un chiffre " satisfaisant" selon Jean-Guy Lengliné, qui a complètement dégringolé à partir de février 2006. Terrorisés à l'idée d'être contaminés par le virus du chikungunya, les touristes soit ont annulé leur rotation Paris - Réunion - Paris soit n'ont tout simplement pas fait de réservation. Dans le même, les voyageurs dans le sens Réunion - Paris se sont fait plus rares. Les conséquences ont été immédiates pour Air France. En février et mars, le transporteur a perdu 20% de trafic, "mais nous avons néanmoins maintenu la totalité de notre offre de sièges avec un vol quotidien et un total de 9 rotations hebdomadaires en période de pointe" souligne le directeur de la délégation Air France Réunion.

5 rotations par semaine

La chute vertigineuse de la clientèle - certains vols ont dû être annulés car ils affichaient un taux de remplissage inférieur à 30% -, ne permet plus à la compagnie de maintenir l'ensemble de ses rotations pour les mois d'avril, mai et juin. Elle passe donc de 9 à 7 voire 5 rotations par semaine. "Malgré cela le quota d'occupation sera très médiocre" estime Jean-Guy Lengliné, qui prévoit un taux de remplissage allant de "50 à 70% alors que nous visons les 85%".
Air France refuse pourtant de verser dans le pessimisme. "Notre pari est que la destination Réunion va retrouver un flux normal à partir du mois de juin" indique le directeur de la délégation Air France Réunion. Le transporteur base son analyse sur le recul de l'épidémie, sur la mémoire collective "en général volatile, les gens vont oublier le chikungunya", dit Jean-Guy Lenglliné et sur la campagne de promotion de l'île menée en partenariat avec le comité du tourisme (CTR). Et puis, signe encourageant, "après une longue période de chute abyssale, les ventes Réunion - Paris - Réunion sont en train de reprendre" indique le responsable d'Air France.

"Ne pas vendre du tout"

Quant à savoir pourquoi la compagnie n'a pas pratiqué des prix plus bas pour attirer la clientèle, Jean-Guy Lengliné est catégorique: "mieux ne pas vendre du tout plutôt que de trop baisser les prix. D'autant que cela n"aurait pas convaincu les gens de venir à La Réunion". Il souligne que l'ouverture de la classe Tempo 5, la moins chère avec un aller - retour à 674 euros, sur tous les vols et une promotion à 634,05 euros n'a pas attiré la clientèle. "Lorsque les gens ne veulent pas venir, il n'y a aucun effet bas tarif" comment le directeur de la délégation Air France Réunion.
Par ailleurs, le transporteur a annoncé que les passagers au départ de La Réunion ont désormais la possibilité de s'enregistrer et d'obtenir leur carte d'embarquement sur Internet. Un service supplémentaire s'ajoutant à celui du billet électronique qui a déjà convaincu 70% des passagers à La Réunion.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)