Desserte aérienne Rodrigues - Réunion en vol direct :

Catovair prêt pour l'envol


Publié / Actualisé
Assurer en vol direct une liaison Rodrigues - Réunion à des prix compétitifs c'est possible. Catovair, compagnie mauricienne d'aviation privée, le croit d'autant plus fermement qu'Air Mauritius a supprimé sa rotation. Selon la compagnie aérienne, les autorités françaises ont déjà donné leur accord de principe. Catovair doit maintenant à obtenir le feu vert du gouvernement mauricien
Assurer en vol direct une liaison Rodrigues - Réunion à des prix compétitifs c'est possible. Catovair, compagnie mauricienne d'aviation privée, le croit d'autant plus fermement qu'Air Mauritius a supprimé sa rotation. Selon la compagnie aérienne, les autorités françaises ont déjà donné leur accord de principe. Catovair doit maintenant à obtenir le feu vert du gouvernement mauricien
Pour assurer la liaison Rodrigues - Réunion, Catovair (du nom de la grosse Cateau verte de l'île Maurice, l'un des plus rares perroquets au monde) doit en effet être nommée par le gouvernement mauricien comme deuxième transporteur national. Cette nomination est indispensable pour obtenir les droits de desservir La Réunion.

Catovair serait alors en mesure de desservir La Réunion trois fois par semaine, lundi, mardi et mercredi, depuis l'aéroport de Pierrefonds (Saint-Pierre). Les opérations aéroportuaires sont moins coûteuses sur ce site. Mais si la rotation est un succès, la compagnie n'exclut pas de mettre en place une liaison à partir de l'aéroport Roland Garros (Sainte-Marie).
"Obtenir l'autorisation de desservir La Réunion est vitale pour le développement de Catovair. Mais elle l'est aussi pour Rodrigues" explique François de Gersigny, directeur de la compagnie. L'économie touristique rodriguaise bat aujourd'hui de l'aile du fait justement d'une diminution importante de la fréquentation touristique. Maurice est le 1er marché touristique de proximité de Rodrigues. Mais elle est suivie de près par La Réunion. Certains opérateurs touristiques rodriguais soulignent qu'une "desserte Réunion/Rodrigues constituerait une véritable planche de salut" pour leur île.

Pour assurer la rotation Rodrigues - Réunion, Catovair qui appartient au groupe Ireland Blyth Ltd (I.B.L. - l'un des plus importants conglomérats mauriciens), investirait dans l'achat "de jets de nouvelle génération D'une capacité de 76 places, ils effectueront le trajet en 1 heure 15 au lieu de 2 heures et la rotation Maurice - Rodrigues en 55 minutes au lieu de 1 heure 30" indiquent les dirigeants de la compagnie.
En attendant, c'est avec un BeechCraft 1900D de 18 places que Catovair a démarré ses activités. Depuis le 1er septembre 2005, la compagnie assure une liaison Maurice/Rodrigues. La compagnie possède un second BeechCraft 1900 acquis en mai 2006 et basé à Madagascar.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !