Emploi des seniors :

50 ans et alors?


Publié / Actualisé
Dans le cadre du projet européen Equal 50 ans et +, un séminaire sur l'emploi des personnes âgées de plus de 50 ans sera organisé du 25 au 27 septembre 2006 au Novotel de l'Hermitage et rassemblera les pays partenaires. La question est plus que jamais d'actualité : dans une société française vieillissante, le phénomène de discrimination se développe. Et La Réunion n'est pas épargnée.
Dans le cadre du projet européen Equal 50 ans et +, un séminaire sur l'emploi des personnes âgées de plus de 50 ans sera organisé du 25 au 27 septembre 2006 au Novotel de l'Hermitage et rassemblera les pays partenaires. La question est plus que jamais d'actualité : dans une société française vieillissante, le phénomène de discrimination se développe. Et La Réunion n'est pas épargnée.
Alors que les sociétés développées vieillissent, les personnes âgées de plus 50 ans sont de plus en plus victimes de discriminations à l'embauche. Dévalorisées par elles-mêmes et bien souvent par leurs employeurs, elles peinent à trouver ou retrouver du travail.
Dans le cadre du projet européen 50 ans et +, un séminaire réunissant les partenaires transnationaux (Irlande, Pays Bas, République Tchèque et Suède) se déroulera du lundi 25 au mercredi 27 septembre 2006 au Novotel de l'Hermitage. Son objectif est de confronter les expérimentations et les études de chacun sur le sujet et de faire un point sur l'avancement des travaux. Car la France est en retard par rapport à ses partenaires européens.
En 2004, le taux d'emploi des 55-64 ans était de 69,1% en Suède, 60,3% au Danemark, 56,2% au Royaume Uni, 50,9% en Finlande, 45,2% aux Pays-Bas, 41,3% en Espagne, 39,2% en Allemagne, et la France arrive en queue de peloton avec 37,3% en France.

2 fois plus de + de 50 ans dans 15 ans

À l'issue de ce séminaire se déroulera un colloque plus particulièrement consacré à l'emploi des plus de 50 ans à La Réunion. Il sera animé par la sociologue Anne-Marie Guillemard. Elle s'exprimera sur les significations sociales de l'âge, Pierre Catteau exposera les problématiques de la santé et du vieillissement. Gilbert Laporte parlera de l'intérêt de la mixité des âges dans les entreprises et Mélanie Perche se penchera sur les spécificités sociologiques réunionnaises. Tous ces intervenants sont des experts reconnus du sujet.
Rappelons que dans les quinze prochaines années, le nombre de Réunionnais de plus de cinquante ans va être multiplié par deux. Pour les accompagner, le projet 50 ans et + vise à modifier les préjugés et à réconcilier les générations dans une culture de transmission des connaissances et d'expérience. Un accompagnement personnalisé de trois mois est déjà proposé à des groupes de volontaires demandeurs d'emploi de plus de cinquante ans. Il tend à la revalorisation personnelle, la motivation, à la mise en oeuvre d'un projet professionnel, voire à la définition d'une nouvelle carrière, le tout via une formation adaptée.

Leur juste place aux 50 ans et plus

L'idée est également de mettre ces personnes en relation avec les entreprises par le biais une cellule de placement et des partenariats avec des structures spécialisées dans l'intérim ou l'accompagnement à la création d'entreprise. Par ailleurs, un plan de communication s'adressant au grand public et aux chefs d'entreprise, institutions et collectivités locales sera mis en place, grâce, notamment, à un site internet. L'objectif est le même : en ces temps de jeunisme effréné, redonner leur juste place aux 50 ans et plus.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !