Présentation de la brochure sur la parité :

Égalité homme - femme: le long chemin


Publié / Actualisé
Rien de bien neuf sous le soleil de La Réunion : l'égalité hommes/femmes est encore loin d'être acquise dans notre île. ... La brochure "Femmes et hommes- Regards sur la parité" avec les chiffres clé de l'année 2005 était présentée jeudi 26 octobre 2006 à la préfecture. Elle est maintenant disponible pour le grand public. Une conférence sur la condition féminine est prévue ce vendredi.
Rien de bien neuf sous le soleil de La Réunion : l'égalité hommes/femmes est encore loin d'être acquise dans notre île. ... La brochure "Femmes et hommes- Regards sur la parité" avec les chiffres clé de l'année 2005 était présentée jeudi 26 octobre 2006 à la préfecture. Elle est maintenant disponible pour le grand public. Une conférence sur la condition féminine est prévue ce vendredi.
Les chiffres confirment l'évidence : il est globalement plus difficile d'être une femme à La Réunion que d'être un homme. L'étude de l'INSEE intitulée "Femmes et hommes- Regards sur la parité" se base sur des chiffres de 2005 et évoque trois axes : la parité ; l'égalité professionnelle et les droits ; et enfin, la dignité de la personne. Présentée jeudi 26 octobre la brochure est aujourd'hui accessible à tous à l'INSEE ou auprès de la préfecture. L'étude donne une photographie de la place des femmes par rapport à celle des hommes : les retards sont criants dans presque tous les domaines. Maintenant, on ne pourra pas dire que l'on ne savait pas.

Meilleure réussite scolaire mais moins bon salaire

Dans la vie politique d'abord. La loi du 6 juin 2000 dite "sur la parité" aurait dû correspondre au décollage vers l'égalité. Mais même si elle a permis l'entrée massive des femmes dans les conseils municipaux, peu sont aux postes clés... Le Conseil Régional fait plutôt figure de bon élève : les femmes représentent 47 % des élus et comptent cinq vice-présidentes parmi les quatorze sièges de président et vice-présidents. En revanche, le Conseil Général reste très largement masculin bien qu'une femme ait été élue à sa tête. Au niveau de l'emploi, on note que seulement 50,7 % des femmes en âge de travailler sont effectivement sur le marché du travail, bien en-deçà du taux des hommes réunionnais (68,8 %). Et seul un tiers des femmes en âge de travailler occupe effectivement un emploi, contre 47 % des hommes. Autre différence de taille : à diplôme égal, les femmes salariées occupent des emplois moins qualifiés. Concernant les salaires, on remarque qu'ils sont en moyenne, de 15 % inférieurs pour les femmes. Concernant le chômage, les chiffres sont édifiants : avec 35,8 %, les femmes connaissent un taux de chômage de 4 points supérieur à celui des hommes. Petite touche d'espoir mais qui souligne l'injustice de la situation : quels que soient les examens, les filles réussissent mieux que les garçons. En 2004, dans les trois séries du bac général, 81 % des filles et 74 % des garçons ont obtenu leur diplôme.

Révoltant

Le plus révoltant reste le chiffre encore très élevé de la violence faite aux femmes. Dans l'île, plus d'une femme sur cinq a subi au moins une forme de violence dans un espace public au cours des 12 derniers mois. L'indice global de violence conjugale s'élève à 15 % contre 9 % en métropole. Plus grave encore, près de trois femmes réunionnaises (vivant en couple) sur dix déclarent être victimes d'atteintes psychologiques, avec pour origine, souvent la jalousie. Et quel que soit l'âge, la violence conjugale envers les femmes est plus marquée à La Réunion qu'en métropole.

Difficultés à parler des violences

Dans ce contexte, l'Etat a mis en ?uvre à la Réunion le programme "Santé - Sexualité en direction des femmes" du Mouvement Français pour le Planning Familial (MFPF). Ce programme forme des animatrices de groupes de parole. Il est un moyen efficace pour faire émerger les problèmes de violences faites aux femmes mais aussi pour aborder les questions de sexualité, contraception en encore les relations de couples. Le MFPF a d'ailleurs pu se rendre compte que beaucoup de participantes sont largement ignorantes concernant l'anatomie et la physiologie féminine. Des tabous persistent aussi sur la sexualité et les violences. Toujours sur la même thématique, une table ronde est prévue vendredi 27 octobre. Animée par Catherine Carradot, elle posera la question " femmes et responsabilités : comment s'articule la vie professionnelle et la vie personnelle ". En attendant que les chiffres changent. Mais que vaut le progrès s'il exclut la moitié de l'humanité?
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !