La candidate des Verts en campagne électorale :

Dominique Voynet sur le terrain


Publié / Actualisé
Pour son deuxième jour de visite dans l'île, la candidate des Verts à l'élection présidentielle, Dominique Voynet, s'est rendue au Port et à Saint-Paul, en compagnie de Huguette Bello et de membres de l'UFR (union des femmes de La Réunion), ce jeudi 22 février 2007. Elle a ensuite déjeuné à Boucan Canot, avec des associations. Thème de discussion : l'eau. Des élus de l'île, communistes notamment, pourraient lui apporter leur soutien dans sa course aux parrainages pour pouvoir se présenter à la présidentielle.
Pour son deuxième jour de visite dans l'île, la candidate des Verts à l'élection présidentielle, Dominique Voynet, s'est rendue au Port et à Saint-Paul, en compagnie de Huguette Bello et de membres de l'UFR (union des femmes de La Réunion), ce jeudi 22 février 2007. Elle a ensuite déjeuné à Boucan Canot, avec des associations. Thème de discussion : l'eau. Des élus de l'île, communistes notamment, pourraient lui apporter leur soutien dans sa course aux parrainages pour pouvoir se présenter à la présidentielle.
La visite officielle de Dominique Voynet s'est achevée ce jeudi 22 février, après une journée et demie de rencontres sur des thématiques sociales et écologiques. En compagnie d'Huguette Bello, présidente de l'UFR, elle s'est rendue sur le site d'une opération de résorption de l'habitat insalubre au Port. Toujours en compagnie de la député communiste, elle a visité la zone de Bouillon, un quartier de bidonville de Saint-Paul.
À midi, elle a déjeuné avec des associations à Boucan Canot afin de discuter du thème de l'eau. Initialement, elle devait se rendre sur le site du projet d'incinérateur à Pierrefonds mais cette visite a été annulée.
Au terme de ce séjour, les Verts présents se déclaraient satisfaits malgré les tiraillements internes à la section locale du mouvement qui ont émaillé la visite de la présidente des Verts. Mais au final, le secrétaire régional des Verts, Jean Erpeldinger, affirme qu'ils sont "plus soudés que jamais". Il tire donc un "bilan positif" de cette visite. D'après lui, la candidate a réussi à faire passer son message selon lequel l'écologie est aussi sociale mais aussi, a pu se rendre compte d'elle-même des problèmes de l'île, concernant le logement notamment.
Il manque toujours à la candidate une cinquantaine de signatures pour sa présentation officielle à l'élection présidentielle. Dans l'île elle devrait recevoir le soutien "d'au moins six ou sept personnes, mais certainement plus", informait Jean Erpeldinger.
Ces soutiens viendraient notamment d'élus communistes.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !