Tour de France à la voile :

Une reprise difficile


Publié / Actualisé
Après le transfert des 27 M 30 par la route entre Granville et Lorient, et cinq jours à terre, pour cause de mauvais temps, les équipages du tour de France à la voile 2008, étaient impatients ce jeudi 10 juilet 2008 de reprendre la mer pour en découdre. Les conditions météorologiques étaient revenues aujourd'hui à la normale, avec du vent soufflant jusqu'à 17 n?uds dans la rade de Lorient, haut lieu de la voile française. Des conditions idéales qui ont permis au comité de course de lancer trois parcours " banane ". La journée s'est avérée un peu difficile pour le Ville du Port - Région Réunion qui se classe respectivement 22e, 19e et 18e.
Après le transfert des 27 M 30 par la route entre Granville et Lorient, et cinq jours à terre, pour cause de mauvais temps, les équipages du tour de France à la voile 2008, étaient impatients ce jeudi 10 juilet 2008 de reprendre la mer pour en découdre. Les conditions météorologiques étaient revenues aujourd'hui à la normale, avec du vent soufflant jusqu'à 17 n?uds dans la rade de Lorient, haut lieu de la voile française. Des conditions idéales qui ont permis au comité de course de lancer trois parcours " banane ". La journée s'est avérée un peu difficile pour le Ville du Port - Région Réunion qui se classe respectivement 22e, 19e et 18e.
" La remise en route a été un peu difficile. On a dû changer de barreur, de régleur de grand-voile et de N°1 d'un seul coup, à cause des modifications du programme liés à la météo. Ces changements étaient prévus, mais devaient être plus progressifs ", expliquait ce jeudi après-midi, avant de relarguer les amarres, Gabriel Jean-Albert du Ville du Port - Région Réunion. Car à peine revenus au port, les équipages ont juste eu le temps d'avaler un bon repas avant de reprendre la mer pour le parcours de ralliement vers Royan, dernier de la phase nordique du tour 2008. Afin de satisfaire les marins en mal de navigation, le comité de course a choisi l'option longue pour rejoindre Royan, c'est-à-dire via l'intérieur de la baie de Quiberon, de l'Ile d'Yeu et de l'Ile de Ré. Soit près de 200 milles... " La difficulté va être de tenir le rythme jusqu'au bout. La route est longue. On va faire pas mal de débridé en tribord avec petit et grand spi dans du vent médium. Cela ne devrait pas descendre en dessous de 10 n?uds de sud-ouest. On va tâcher de faire mieux qu'aujourd'hui ". Arrivée attendue à Royan dans la nuit de vendredi à samedi.


* Classement course 5-1 : 1er Val Thorens ; 2e Elcimaï - Ville de Marseille ; 3e CSC/HEC/Ecole navale ; 22 e Ville du Port - Région Réunion.

* Classement course 5-2 : 1er Saint-Malo Purflo Team SNBSM ; 2e Courrier Dunkerque ; 3e CSC - HEC - Ecole Navale ; 19e Ville du Port - Région Réunion.

* Classement course 5-3 : 1er Toulon Provence Méditerranée - COYCHyères ; 2e Courrier Dunkerque ; 3e CSC - HEC - Ecole Navale ; 18e Ville du Port - Région Réunion.


* Classement général : 1er Courrier Dunkerque (51 pts) ; 2e Nouvelle Calédonie (59 pts) ; 3e Elcimaï - Ville de Marseille (64 pts) ; 13 e Ville du Port - Région Réunion (129 pts).

* Classement amateur : 1er Val Thorens (69 pts) ; 2e Purflo - Ville Saint-Malo - SNBSM (72 pts) ; 3e Ville du Port - Région Réunion (129 pts)


* Repères...

Composition de l'équipage : Gabriel Jean-Albert, skipper-tactique ; Mayeul Dalleau et Manu Lodého à la barre ; Fred Dalle, grand-voile ;Benoît Lenglet et Adrien Monsempès, régleurs de voiles d'avant ; Mathieu Abrard, n°1.

Les villes étapes : Dunkerque, Dieppe, Pays Granvillais, Perros-Guirec / Côte d'Armor, Lorient, Royan, Saint-Cyprien, Port Barcarès, Marseille, Hyères - Toulon - Provence - Méditerranée.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !