Illettrisme :

Un adulte sur 5 en difficulté


Publié / Actualisé
L'INSEE Réunion a publié ce mardi 27 octobre 2008 les premiers résultats de l'enquête Information et Vie Quotidienne, portant sur les "Compétences à l'écrit, en calcul, à l'oral" des Réunionnais. Cette enquête a été réalisée en 2007, en partenariat avec la Région Réunion et DTEFP (Direction du Travail de l'Emploi, et de la Formation Professionnelle).
L'INSEE Réunion a publié ce mardi 27 octobre 2008 les premiers résultats de l'enquête Information et Vie Quotidienne, portant sur les "Compétences à l'écrit, en calcul, à l'oral" des Réunionnais. Cette enquête a été réalisée en 2007, en partenariat avec la Région Réunion et DTEFP (Direction du Travail de l'Emploi, et de la Formation Professionnelle).
À La Réunion, environ 111 000 personnes, âgées de 16 à 65 ans, sont en grande difficulté pour réaliser les opérations de base, pour lire et pour écrire. "Ces personnes, dont la plupart ont été scolarisées en France, n'ont pas acquis les compétences de base qui leur permettent d'être autonome dans certaines situations de la vie quotidienne", peut-on lire dans ce rapport de six pages.

Ces personnes peuvent être qualifiées d'illettrées au sens de la définition de l'Agence Nationale de Lutte Contre l'Illettrisme (ANLCI) : personnes qui ont été scolarisées dans le cadre de l'école française, qui en sont sorties, et qui ne maîtrisent pas la lecture, l'écriture, le calcul, les com¬pétences de base pour être autonome dans des situations simples de la vie quotidienne.

Ces adultes montrent des lacunes dans les exercices suivants : lecture de mots, compréhension de textes simples, produc¬tion de mots. "Ces trois compétences sont éva¬luées par des exercices simples en rapport avec la vie quotidienne : écrire une liste de courses, lire et comprendre la jaquette d'un CD de musi¬que. Certaines personnes n'ont pas pu passer les exercices ; d'autres ont obtenu un taux de réus¬site inférieur à 60 %", rapporte l'étude.

À La Réunion, c'est ainsi un adulte sur 5 (21%) qui se trouve en difficulté, soit un taux d'illettrisme plus de deux fois supérieur à celui de métropole (9%). Ainsi 17 % des 18-65 ans à La Réunion ont des difficultés relatives à la compréhension d'un texte simple contre 11 % en France métropolitaine. 18 % ont des difficultés dans la production de mots écrits contre 10 % en métropole. Cependant, l'étude note qu'ici, près de 45% des illettrés ont fréquenté l'école moins de dix ans, voire moins de cinq ans, pour certains, c'est-à-dire moins que le minimum obligatoire.

Selon la recherche menée, " ces résultats plus préoccupants qu'en métropole s'expliquent en grande partie par le retard de la mise en place du système éducatif. "

Ces résultats ont été obtenus après une enquête menée entre septembre et décembre 2007 auprès de 2751 personnes, tirées au sort parmi 4800 ménages.

Imaz Press Réunion - http://
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !