CINOR :

Le point sur la filière déchets


Publié / Actualisé
Dans le cadre de la semaine de la réduction des déchets, la CINOR a organisé ce mercredi 19 novembre 2008 une visite de quatre sites dédiés au traitement et à la valorisation des déchets. Une visite de terrain nécessaire à laquelle ont été invités des spécialistes de métropole pour tenter d'améliorer la filière de traitement sur les communes du Nord en attendant la mise en place d'un plan d'actions pour la gestion des déchets dès 2009.
Dans le cadre de la semaine de la réduction des déchets, la CINOR a organisé ce mercredi 19 novembre 2008 une visite de quatre sites dédiés au traitement et à la valorisation des déchets. Une visite de terrain nécessaire à laquelle ont été invités des spécialistes de métropole pour tenter d'améliorer la filière de traitement sur les communes du Nord en attendant la mise en place d'un plan d'actions pour la gestion des déchets dès 2009.
Éricka Bareights, présidente de la Cinor a invité mercredi Jean Yves Doisy, directeur général adjoint du Groupe Vitamine T et Nicolas Soret, président Syndicat Mixte Etudes et Valorisation Déchets Ménagers et Assimilés à visiter quatre lieux de traitement et de valorisation des déchets de la communauté intercommunale du Nord (Cinor).
Elus et administratifs ont d'abord visité la déchetterie de la Bretagne à Saint-Denis. Puis, ils se sont rendus sur le centre de tri des déchets recyclables VAL OI à la Mare à Sainte-Marie avant de faire étape à Sainte-Suzanne au centre de stockage de déchets ultimes. La visite s'est achevée par un arrêt à l'atelier de l'association les " Papillons d'Emmaüs " située dans la ZAC Foucherolles à Saint-Denis. Une association qui, grâce au maintien d'une activité basée sur la récupération, aide plusieurs familles en situation de précarité.
Ces visites ont permis de faire le point sur la filière déchets sur les communes du Nord. Beaucoup de sites arriveront à saturation dans quelques années. Ces données sont indispensables à la communauté intercommunale du Nord qui s'est engagée dans une politique volontariste de gestion de ces déchets. C'est pourquoi dès 2009, un plan d'action globale de gestion sera mis en place jusqu'en 2014. Ce plan prévoit de réduire le nombre de déchets à la source, valoriser des matières contenues dans les déchets, et sensibiliser la population par une grande campagne de communication.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !