Le Port :

Les pêcheurs quittent le quai


Publié / Actualisé
Vendredi 12 décembre 2008 le sous-préfet de Saint-Paul, Jean Michel Porcher a reçu les marins pêcheurs puis les armements et usiniers de l'île sur la question de la baisse du prix de poisson et de la hausse du prix du gasoil. Depuis ce jour, aucune nouvelle explique ce mardi 16 décembre Laurent Huidot, marin pêcheur. " Face à ce silence, nous avons occupé le port ouest durant la nuit du 15 au 16 décembre 2008. Mais on nous demande de partir au risque de nous faire charger par les forces de l'ordre. Nous cessons donc l'occupation des lieux" relate-t-il. Une nouvelle réunion avec les armements est prévue pour ce mercredi.
Vendredi 12 décembre 2008 le sous-préfet de Saint-Paul, Jean Michel Porcher a reçu les marins pêcheurs puis les armements et usiniers de l'île sur la question de la baisse du prix de poisson et de la hausse du prix du gasoil. Depuis ce jour, aucune nouvelle explique ce mardi 16 décembre Laurent Huidot, marin pêcheur. " Face à ce silence, nous avons occupé le port ouest durant la nuit du 15 au 16 décembre 2008. Mais on nous demande de partir au risque de nous faire charger par les forces de l'ordre. Nous cessons donc l'occupation des lieux" relate-t-il. Une nouvelle réunion avec les armements est prévue pour ce mercredi.
"Beaucoup de pêcheurs sont venus nous soutenir durant la veillée, on s'organisait par quart. C'est encourageant même si il y a eu quelques altercations avec les forces de l'ordre durant la nuit" commente Laurent Huidot. "Rien n'est ressorti des réunions organisées par la sous-préfecture, nous n'avons eu la visite d'aucun interlocuteur" poursuit-il.
La situation reste la même pour les marins, un poisson acheté trop bas, un gasoil trop cher et des matelots et patrons qui ont vu leurs revenus baisser de 40 à 60 %. Les pêcheurs demandent un effort de transparence sur la formation des prix du poisson et du gasoil.
Un marin pêcheur explique "que selon les usiniers, il n'y a aucun problème de transparence sur la formation des prix du poisson et que le prix du gasoil est normal." Un autre continue l'explication en affirmant "que le problème c'est que certains armements achètent le gasoil à la SRPP (société réunionnaise de produits pétroliers) à 52 centimes d'euros et qu'ils nous le revendent à 75".
"Les bateaux sont à quai et en train d'être désarmés, nous n'irons plus en mer pour le moment. Nous continuerons à réclamer la transparence des prix du poisson et du gasoil" conclut Laurent Huidot.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !