Transports en commun :

Des tarifs préférentiels pour La Poste


Publié / Actualisé
La Poste, la Cinor et la Sodiparc ont signé ce mercredi 11 février 2009 une convention de partenariat accordant aux quelque 2 000 employés de l'entreprise publique des tarifications préférentielles pour l'usage des transports publics. Cette convention lance ainsi le premier plan de déplacements entreprise (PDE) de La Réunion.
La Poste, la Cinor et la Sodiparc ont signé ce mercredi 11 février 2009 une convention de partenariat accordant aux quelque 2 000 employés de l'entreprise publique des tarifications préférentielles pour l'usage des transports publics. Cette convention lance ainsi le premier plan de déplacements entreprise (PDE) de La Réunion.
13,50 euros au lieu de 30 euros, tel sera dorénavant le tarif de l'abonnement mensuel d'un employé de La Poste pour circuler sur les lignes du réseau Citalis de Saint-Denis, Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne. Cet avantage est le fruit d'une volonté du président de l'entreprise, Thierry Crop, de "s'inscrire dans une démarche de développement durable" et de "servir d'exemple pour les autres entreprises". Son ambition est de diminuer les émissions de Co2 de ses activités de transport de 12% entre 2008 et 2012. Il ne cache pas non plus la volonté de préserver le pouvoir d'achat de ses salariés.

L'étude de ce projet avait commencé dès novembre 2007 avec un pré-diagnostic sur les enjeux, les contraintes et les opportunités de sa mise en place. Puis au premier semestre 2008, un questionnaire a été soumis à chacun des employés pour étudier leurs habitudes en matière de déplacement. Cela a abouti a la création du premier plan de déplacements entreprise de La Réunion en partenariat avec la Cinor, autorité organisatrice des transports urbains sur le territoire de la communauté, et son délégataire pour la gestion du réseau de transport Citalis, la Sodiparc.

Dans le cadre de ce PDE, la Cinor s'engage à accorder à tout salarié de La Poste une réduction de 10% sur l'abonnement de référence Citalis. La moitié de cette remise sera prise en charge par la Sodiparc. L'entreprise publique quant à elle prendra en charge 50% du prix de l'abonnement. L'employé ne devra donc régler que 45% de ce prix.

Ericka Bareigts, présidente de la Cinor, s'est félicitée de la signature de cette convention qui "respecte les trois piliers du développement durable". Tout d'abord le pilier économique, "le PDE permet à l'entreprise de baisser ses coûts de transport et d'optimiser son fonctionnement". Ensuite le pilier social, "en termes de pouvoir d'achat, c'est un progrès considérable". Enfin le pilier environnemental, "le plan s'inscrit dans la volonté de diminuer les émissions de Co2". La présidente de la Cinor a annoncé que la réussite ou non de cette première sur l'île sera étudiée pour évaluer les conditions de réalisation de plus de PDE dans le territoire de la communauté.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !