Société :

Ne pas abandonner son animal


Publié / Actualisé
À l'approche des vacances scolaires, la direction des services vétérinaires de La Réunion (DSV) lance une campagne contre l'abandon des animaux de compagnie. "Un chien ou un chat n'est ni un jouet ni un objet de loisirs. C'est un animal de compagnie. Avoir un animal implique de s'en occuper dignement pour toute une vie" souligne la DSV. Elle rappelle que les propriétaires abandonnant leur animal "commettent un délit passible du tribunal correctionnel et puni par une peine d'amende pouvant aller jusqu'à 30 000 euros et/ou 2 ans d'emprisonnement". En outre, si l'animal provoque un accident, le maître est toujours responsable.
À l'approche des vacances scolaires, la direction des services vétérinaires de La Réunion (DSV) lance une campagne contre l'abandon des animaux de compagnie. "Un chien ou un chat n'est ni un jouet ni un objet de loisirs. C'est un animal de compagnie. Avoir un animal implique de s'en occuper dignement pour toute une vie" souligne la DSV. Elle rappelle que les propriétaires abandonnant leur animal "commettent un délit passible du tribunal correctionnel et puni par une peine d'amende pouvant aller jusqu'à 30 000 euros et/ou 2 ans d'emprisonnement". En outre, si l'animal provoque un accident, le maître est toujours responsable.
L'abandon d'un animal sur la voie publique ou dans la nature étant assimilé à un acte de cruauté, "tous les ans, avant chaque période de vacances scolaires d'une semaine ou plus, les 3 refuges de l'île sont saturés. En effet, abandonner son chien ou son chat au refuge d'une association de protection n'est pas passible d'une amende car cet acte n'enfreint pas la loi" remarque la DSV. Mais les refuges déjà saturés sont obligés de refuser les nouveaux entrants. Les malheureux animaux laissés pour compte par leur maître "contribuent alors au chiffre des 11 000 chiens et chats euthanasiés chaque année" déplore la direction des services vétérinaires.

"Pour les personnes peu soucieuses, abandonner son animal est plus simple que de le faire gardienner, que ce soit par des amis ou en pension. Et pour ceux qui n'aiment les animaux de compagnie que "petits et mignons" et n'en veulent plus lorsque leur chien ou chat devient adulte, les vacances sont une bonne occasion de s'en débarrasser pour éventuellement, à leur retour, adopter un autre animal plus jeune" regrette la DSV.

Chaque année, 60 000 chiens et chats sont abandonnés en France par leurs maîtres.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !