Le Tram-Train sur les rails :

Point d'étape sur le projet


Publié / Actualisé
Après l'annulation d'utilité publique d'une partie du tracé du futur Tram-Train, rendue par le Tribunal administratif le 23 avril 2009, la Région Réunion a tenu à faire un point d'étape lors d'un point presse ce mercredi 1er juillet 2009. Entre accompagnement des familles à reloger et la sécurisation d'urgence et définitive de la falaise rue Gasparin à Saint-Denis, tout est mis en ?uvre pour que le projet Tram-train ne prenne pas de retard.
Après l'annulation d'utilité publique d'une partie du tracé du futur Tram-Train, rendue par le Tribunal administratif le 23 avril 2009, la Région Réunion a tenu à faire un point d'étape lors d'un point presse ce mercredi 1er juillet 2009. Entre accompagnement des familles à reloger et la sécurisation d'urgence et définitive de la falaise rue Gasparin à Saint-Denis, tout est mis en ?uvre pour que le projet Tram-train ne prenne pas de retard.
Alors que les procédures d'acquisitions foncières suivent leur court, la Région Réunion s'atèle à accompagner les familles menacées d'expropriation par le projet, en privilégiant la concertation et les négociations. "Nous nous attachons à traiter avec humanité les familles à reloger. Le temps de la discussion et la négociation à l'amiable avec les personnes en charge d'expropriation est essentiel pour éviter de longues procédures judiciaires, et engager vite et bien les travaux" a souligné Pierre Vergès, vice-président du Conseil Régional délégué au projet Tram-train.

Deux groupes de familles sont concernés par l'expropriation : un à la Grande Chaloupe et l'autre rue Gibert des Molières à St Denis. Une réunion d'information réunissant les familles du second village de la Grande Chaloupe a eu lieu le 17 juin dernier, au cours de laquelle les services de la Direction Tram-train, accompagnés de la SR21 et de la Sodiac ont fait part des différentes phases de procédure d'expropriation et les possibilités de relogement des familles. Ces dernières ont depuis deux semaines reçu leur offre d'indemnisation.
Quant aux familles de la rue Gibert des Molières, elles les ont réceptionnées depuis une semaine, et des démarches de concertation sont déjà prévues mi-juillet pour envisager une issue plus apaisée avec les derniers contestataires.

Autre priorité des services de la Direction Tram-train: la sécurisation d'urgence et définitive de la falaise rue Gasparin à Saint-Denis. Un point sensible qui avait entraîné l'annulation partielle de la Déclaration d'Utilité Publique par le tribunal administratif le 23 avril dernier.
" Suite à cette annulation, il est plus qu'urgent de mener des travaux sur cette falaise et qu'il y ait une confortation beaucoup plus conséquente" a déclaré Pierre Vergès.

Ainsi des études seront menées pour définir les mesures de confortement de la falaise.
Des sondages géotechniques ont déjà débuté le long de cette rue, et une nouvelle enquête publique pour cette partie du tracé pourrait être lancé en fin d'année.

Pour la réalisation des travaux du Tram-train, la Région s'est fixé un niveau de financement plafonné à 1,6 milliards d'euros. La collectivité se réjouit des financements exceptionnels obtenus dans le cadre du contrat de partenariat public privé (protocole de Matignon, financement de l'Europe à hauteur de 100 millions). " Le Tram-train est le premier des grands projets bénéficiant de la garantie de l'Etat".

La signature du contrat de partenariat public privé est prévue pour décembre 2009. Après quoi, les travaux du Tram-train débuteront au 1er trimestre 2010.
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !