Gastronomie :

La crevette façon Pascal Barbot


Publié / Actualisé
Pascal Barbot, un chef 3 étoiles pratiquant son art dans un restaurant de Paris, l'Astrance, est actuellement à La Réunion pour découvrir la cuisine locale. Carry, rougail ou encore gâteau patate, le chef cuisinier a pris note de toutes ces recettes qu'il pourrait proposer dans ses prochains menus. Il a également découvert une crevette élevée dans une ferme bio au Mozambique par la société réunionnaise Armement des Mascareignes, la "Black Qwehli".
Pascal Barbot, un chef 3 étoiles pratiquant son art dans un restaurant de Paris, l'Astrance, est actuellement à La Réunion pour découvrir la cuisine locale. Carry, rougail ou encore gâteau patate, le chef cuisinier a pris note de toutes ces recettes qu'il pourrait proposer dans ses prochains menus. Il a également découvert une crevette élevée dans une ferme bio au Mozambique par la société réunionnaise Armement des Mascareignes, la "Black Qwehli".
La crevette Black Qwehli est issue de l'espèce sauvage endémique du canal du Mozambique. Sa taille parfois impressionnante, sa carapace orangée, striée et brillante ainsi qu'une chair ferme distinguent cette crevette des autres. Autre facteur important qui a séduit Pascal barbot, "la saveur iodée" de la gamba.

Ce sont l'ensemble de ces éléments qui ont poussé ce cuisinier originaire de Vichy d'établir un partenariat avec Black Qwehli, filière d'Armement des Mascareignes. Désormais, Pascal Barbot sera l'ambassadeur de cette crevette en métropole. Même s'il ne s'agit pas d'une crevette réunionnaise, c'est une victoire pour une entreprise qui est bien réunionnaise.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !