Grève des guides de la distillerie de Bois-Rouge :

Un conflit qui dure


Publié / Actualisé
La grève des guides de la distillerie Savanna à Bois-Rouge ne trouve pas d'issue ce lundi 23 novembre 2009, après 21 jours de mobilisation. Au cours des dernières négociations avec la direction tenues ce lundi 16 novembre, les grévistes ont proposé un protocole de fin de conflit qui a été "entièrement rejeté" par Laurent Broc, directeur de la Boutique Tafia et Galabé, selon les grévistes. Les six femmes guident se disent prêtes à continuer le conflit "tant qu'il le faudra", se refusant à signer "des accords flous et élogieux envers la direction".
La grève des guides de la distillerie Savanna à Bois-Rouge ne trouve pas d'issue ce lundi 23 novembre 2009, après 21 jours de mobilisation. Au cours des dernières négociations avec la direction tenues ce lundi 16 novembre, les grévistes ont proposé un protocole de fin de conflit qui a été "entièrement rejeté" par Laurent Broc, directeur de la Boutique Tafia et Galabé, selon les grévistes. Les six femmes guident se disent prêtes à continuer le conflit "tant qu'il le faudra", se refusant à signer "des accords flous et élogieux envers la direction".
"Il était important pour nous de dénoncer toutes les pratiques de la Distillerie Savanna pour que tout cela cesse!! Et même si à l'heure d'aujourd'hui nous n'avons pas eu satisfaction, nous continuerons notre combat", écrivent les six femmes guides grévistes dans un communiqué.
Les grévistes réclament de meilleures conditions de rémunération et de travail. Elles accusent la direction de ne pas les payer à hauteur de son engagement, de ne pas les avoir formé aux règles de sécurité de base et elles réclament le départ de leur directeur administratif auteur de "manoeuvres douteuses proches du harcèlement moral" selon elles.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !