Transports :

Nassimah Dindar défend le Tram-Train


Publié / Actualisé
Nassimah Dindar, Présidente du Conseil Général ainsi que trois élus : Michel Dennemont, Maire UMP des Avirons, Michel Lagourgue, Président du Modem Réunion et Thierry Robert, Maire de Saint-Leu ont fait une conférence de presse, ce vendredi 27 novembre 2009, pour défendre d'une seule voix le projet du Tram-Train.
Nassimah Dindar, Présidente du Conseil Général ainsi que trois élus : Michel Dennemont, Maire UMP des Avirons, Michel Lagourgue, Président du Modem Réunion et Thierry Robert, Maire de Saint-Leu ont fait une conférence de presse, ce vendredi 27 novembre 2009, pour défendre d'une seule voix le projet du Tram-Train.
"Le projet du Tram-Train a été validé par quatre fois par le gouvernement", rappelle Nassimah Dindar. " Je met en garde ceux qui d'une manière "légère" font courir un risque de crise économique et sociale grave à La Réunion quand ils parlent de pause sur un tel projet", continue-t-elle. La présidente du Conseil Général fait allusion au député-maire du Tampon, Didier Robert, fervent opposant au projet depuis le début, qui propose de mettre le projet " en stand-by " le temps de vérifier sa faisabilité selon les deux Quotidiens de ce jour.

"L'arrêt du Ti train a été une erreur politique d'importance dans les années 60, je demande que les élus d'aujourd'hui ne refassent pas la même erreur en refusant de soutenir le seul grand chantier qui apportera une bouffée d'oxygène à notre île" déclare en substance Michel Dennemont.

Pour Michel Lagourgue, la Réunion ne peut pas se passer du Tram Train. Il n'existe pas de projet alternatif et il a, en outre, été primé au plus haut niveau de l'Etat par le ministre de la relance. "La Réunion n'a pas les moyens de faire l'impasse sur les milliers d'emplois qui seront créés par ce projet !" conclu-t-il.

Enfin, Thierry Robert reconnaît que c'est un projet coûteux mais, précise-t-il " c'est aussi un projet très ambitieux conduit par le public et le privé." D'ajouter :"quelle entreprise privée oserait investir autour d'un tel projet s'il n'était pas solide ?"
   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !