Journée internationale du Handicap :

Bicentenaire de la naissance de Louis Braille


Publié / Actualisé
Ce mardi 1er décembre 2009 consacre non seulement la journée internationale du Handicap mais également le bicentenaire de la naissance de Louis Braille. Il existe encore peu de structures adaptées aux besoins des aveugles à la Réunion. Seuls deux centres dédiés aux technologies de l'information et de la communication proposent des dispositifs spécifiques.
Ce mardi 1er décembre 2009 consacre non seulement la journée internationale du Handicap mais également le bicentenaire de la naissance de Louis Braille. Il existe encore peu de structures adaptées aux besoins des aveugles à la Réunion. Seuls deux centres dédiés aux technologies de l'information et de la communication proposent des dispositifs spécifiques.
Le réseau de transport (Car jaune, Ti car jaune et scolaires des Avirons, de l'Entre Deux, de Saint-Joseph et de Saint-Philippe) est en cours d'évolution pour s'adapter aux divers handicaps (moteur, visuel, auditif, cognitif) d'ici à 2015. Pour le reste, des pass (loisir et transport) apportent un soutien financier aux handicapés mais rien qui soulage, d'un point de vue pratique, la vie quotidienne des mal ou non-voyants.

Le dispositif d'accès aux technologies de l'information et de la communication dédié aux personnes aveugles et malvoyantes appelé Céci-Base a été mis en place en 2008. Installée dans le Sud de l'île, cette antenne interactive permet aux personnes aveugles ou malvoyantes de surfer sur Internet, de lire en braille audio ou gros caractères et de découvrir des outils informatiques adaptés offrant davantage d'autonomie. La Céci-base est aussi un moyen de communiquer et de mieux s'informer par le biais d'un grand nombre d'activités allant de la lecture du journal local aux recherches sur Internet. Jusqu'alors, seule la médiathèque de Sainte-Marie était équipée pour les malvoyants.

A trois ans, Louis Braille se blesse à l'?il en jouant avec les outils de son père. Aussitôt une infection se déclare et se propage à l'autre ?il qui le rend définitivement aveugle à l'âge de 5 ans. En 1825, alors qu'il n'a que 16 ans, l'étudiant de génie termine la première mouture de son "Procédé pour écrire les paroles, la musique et le plain-chant au moyen de points à l'usage des aveugles". Treize ans plus tard, son système d'écriture est finalisé et, en 1878, son nom devient un nom commun : l'écriture à points saillants pour les aveugles, appelée jusque là l'anaglyptographie, prend le nom d'"écriture braille". Cette dernière dote les aveugles d'un système alphabétique qui leur permet, grâce à 64 combinaisons, de maîtriser l'expression écrite de la pensée.

La Réunion compte 15 000 déficients visuels dont environ 90% seraient mal voyants et 10% non-voyants. Sur ces 15 000 personnes, 70% seraient des personnes âgées.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !