Campagne de communication contre les drogues :

Lev Aou !


Publié / Actualisé
Ce lundi 7 décembre 2009, le mystère se lève sur l'affiche intrigante d'un jeune homme recroquevillé sur lui-même que l'on peut apercevoir sur les murs des villes depuis le 1er décembre 2009. Le slogan "Lev aou, ne sois pas esclave !" fait référence à la drogue, "l'esclavage des temps modernes". Un spot TV de 40 sec sera diffusé à compter de ce lundi sur Télé Réunion, Antenne Réunion et dans le réseau de cinéma Mauréfilms. Deux spots radio de 30 secondes l'un en français, l'autre en créole sont diffusés sur NRJ. Des cartes postales ainsi qu'un tour de cou complète le dispositif de communication. Ces différents supports de campagne sont consultables sur le site : www.enchainpaou.re
Ce lundi 7 décembre 2009, le mystère se lève sur l'affiche intrigante d'un jeune homme recroquevillé sur lui-même que l'on peut apercevoir sur les murs des villes depuis le 1er décembre 2009. Le slogan "Lev aou, ne sois pas esclave !" fait référence à la drogue, "l'esclavage des temps modernes". Un spot TV de 40 sec sera diffusé à compter de ce lundi sur Télé Réunion, Antenne Réunion et dans le réseau de cinéma Mauréfilms. Deux spots radio de 30 secondes l'un en français, l'autre en créole sont diffusés sur NRJ. Des cartes postales ainsi qu'un tour de cou complète le dispositif de communication. Ces différents supports de campagne sont consultables sur le site : www.enchainpaou.re
Le plan gouvernemental 2008/2011 de lutte contre les drogues et les toxicomanies vise à faire baisser durablement le nombre d'usagers de drogues illicites et de consommateurs abusifs d'alcool en France. L'une des grandes nouveautés de ce plan est de prévenir les premières consommations de produits illicites et d'éviter les consommations excessives d'alcool particulièrement chez les plus jeunes.

Les drogues illicites, le tabac et l'alcool sont responsables en moyenne de 900 décès par an à La Réunion. 29% des jeunes âgés de 13 à 15 ans ont déclaré en 2006/2007 avoir expérimenté du cannabis et 3% des jeunes interrogés, en majorité des garçons, affirment en consommer régulièrement. La population accueillie dans les centres de soins pour toxicomanes est composée essentiellement d'hommes (80%), jeunes (50% ont moins de trente ans), sans emploi et adressés par la justice pour 40% d'entre eux.

Le principal produit stupéfiant à La Réunion est le zamal, dont la consommation est
largement répandue sur l'ensemble du département mais l'alcool n'est pas en reste. Les effets de l'alcool sur le f?tus pourraient concerner 10 naissances sur 1 000 à La Réunion contre 9 pour 1 000 nouveaux nés dans d'autres pays comparables. L'alcool a été responsable en 2007 de deux accidents mortels sur cinq constatés à La Réunion (40% des accidents dans le Sud).

A compter du 19 décembre, des affiches seront diffusées auprès d'acteurs de terrains: dans les infirmeries scolaires, à la brigade de prévention jeunesse, les points info-santé, les missions locales,les associations....

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !