Soldat réunionnais tué en afghanistan :

Un hommage national prévu en fin de semaine


Publié / Actualisé
Le sergent-chef infirmier, Mathieu Toinette, ainsi que le capitaine Fabrice Roullier décédés en Afghanistan suite à une embuscade recevront un hommage national commun ce vendredi 15 janvier 2010. La cérémonie se déroulera au Quartier Corbineau à Châlons-en-Champagne (base du 402e régiment d'artillerie auquel appartenait Mathieu Toinette) en présence du ministre de la défense, Hervé Morin, ainsi que du général d'armée chef d'Etat-Major de l'armée de terre, M. Irastorza.
Le sergent-chef infirmier, Mathieu Toinette, ainsi que le capitaine Fabrice Roullier décédés en Afghanistan suite à une embuscade recevront un hommage national commun ce vendredi 15 janvier 2010. La cérémonie se déroulera au Quartier Corbineau à Châlons-en-Champagne (base du 402e régiment d'artillerie auquel appartenait Mathieu Toinette) en présence du ministre de la défense, Hervé Morin, ainsi que du général d'armée chef d'Etat-Major de l'armée de terre, M. Irastorza.
L'armée française se met également au service des familles pour organiser l'enterrement des deux hommes. Ni la date, ni le lieu de l'enterrement du Réunionnais Mathieu Toinette ne sont encore déterminés. "Nous envisageons toutes les hypothèses possibles. Les proches de Mathieu Toinette pourraient vouloir organiser un enterrement en Châlons-en-Champagne où se trouve son régiment, à Vence où vit sa mère ou encore à La Réunion où vit son père. Tout est possible, nous sommes à leur disposition" déclare le Lieutenant colonel Le Mercier, l'un des porte-parole de l'armée de Terre.

Le corps de Mathieu Toinette décédé ce lundi 11 janvier à 28 ans, est attendu ce jeudi 14 janvier en métropole.

Le capitaine Fabrice Roullier qui appartenait à la 1re brigade mécanisée (1re BM) de Châlons-en-Champagne est décédé ce mercredi 13 janvier au matin des suites de ses blessures. Il accompagnait dans sa mission une section de l'armée nationale afghane dont il assurait l'entraînement et la formation.

Les deux hommes et leur unité sont tombés dans une embuscade à l'entrée du village d'Alasay. "Les combats ont été très brefs et il n'y a pas eu de pertes dans l'armée afghane", a indiqué le porte-parole militaire français. La journée de ce lundi a été particulièrement meurtrière pour les forces internationales en Afghanistan. Au moins 4 autres soldats de l'OTAN, 3 Américains et un Britannique, ont été tués.


Le sergent-chef infirmier est le troisième Réunionnais tué en Afghanistan. Le lundi 18 août 2008, le caporal Anthony Rivière, 21 ans, avait été tué dans une embuscade en même temps que 9 de ses compagnons à une cinquantaine de kilomètres de Kaboul. Le vendredi 4 septembre 2009, le caporal Johan Naguin trouvait la mort au Nord-Est de Kaboul également dans une embuscade.



38 militaires français sont morts en Afghanistan depuis le renversement du régime des talibans fin 2001. La France, qui compte entre 3.500 et 4.000 hommes en Afghanistan, devrait dire fin janvier si elle compte y envoyer d'autres troupes, à l'occasion d'une conférence internationale à Londres le 28 janvier.


   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !