Statistiques - Janvier 2010 :

Baisse de la délinquance générale, violences en hausse


Publié / Actualisé
En janvier 2010, la délinquance générale a diminué de 3,6 % à La Réunion par

rapport à janvier 2009, ce qui représente 85 faits délictueux de moins, indique la préfecture dans un communiqué, ce mercredi 24 février 2010. En outre, il

est à souligner que ce nombre de faits constatés est nettement inférieur à celui du

mois de décembre 2009 (- 441).
En janvier 2010, la délinquance générale a diminué de 3,6 % à La Réunion par

rapport à janvier 2009, ce qui représente 85 faits délictueux de moins, indique la préfecture dans un communiqué, ce mercredi 24 février 2010. En outre, il

est à souligner que ce nombre de faits constatés est nettement inférieur à celui du

mois de décembre 2009 (- 441).
Le taux d'élucidation se maintient à un bon niveau, à 39%.

Les faits constatés en matière de délinquance de proximité sont passés de 920 en
janvier 2009 à 853 en janvier 2010, soit une baisse significative de 7,28 %. De plus
le taux d'élucidation apparaît en hausse de 1,3 %.

Le mois de janvier 2010 est marqué par un net recul des cambriolages par rapport
à la même période de l'année dernière, ceux-ci passant de 224 à 193 faits.
Parallèlement, les faits élucidés ont augmenté de 59,26 % dans ce domaine. Tous
les faits de vols stagnent ou sont en nette diminution à l'exception des vols de
véhicules (+ 11 faits constatés).

Les vols avec violence notamment sont en net recul avec une baisse de 12,7 %
des faits constatés.

Les atteintes volontaires à l'intégrité physique ont augmenté de 4,8 % par
rapport à janvier 2009, passant de 479 à 502 faits constatés. Néanmoins, ce
nombre reste nettement inférieur à celui enregistré en décembre dernier (621).
Cette augmentation des atteintes volontaires à l'intégrité physique s'explique par
une hausse des violences physiques non crapuleuses (+ 12,59 %), tout
particulièrement les violences à dépositaire de l'autorité publique qui passent de 3 à
13 faits constatés. Les violences intra-familiales augmentent quant à elles de 3,2%.
Les violences sexuelles connaissent une baisse de 2,5 % de leurs faits constatés et
leur taux d'élucidation reste élevé, à hauteur de 64,10 %.

Les violences physiques crapuleuses, quant à elles, sont en recul de 14,49 %.

Enfin, en matière d'escroqueries et d'infractions économiques et financières, les
faits constatés ont connu une légère baisse de 1,81 % (4 faits de moins). Le nombre
de gardes à vue notifiées dans ce domaine reste stable.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !