Centre hospitalier régional de la Réunion :

La chirurgie ambulatoire en pleine expansion


Publié / Actualisé
La chirurgie ambulatoire au CHR (Centre hospitalier régional) de la Réunion fête sa première année d'existence ce vendredi 26 février 2010. Sa mise en place à Saint-Denis date d'avril 2009 et de juin pour Saint-Pierre. " Aujourd'hui, à l'hôpital de Bellepierre, ce sont environ 40 patients qui passent par le service chaque semaine, soit près de 13,7 % des séjours en chirurgie (11 % au GHSR de saint-Pierre), " indique la direction du CHR de la Réunion. " Considérant que le champ de la chirurgie ambulatoire est très vaste et concerne tous les actes programmés classiques soit 80 % en volume de tous les actes chirurgicaux français, hormis la chirurgie de recours et d'urgence, notre marge de progression est importante, " analyse-t-on au CHR.
La chirurgie ambulatoire au CHR (Centre hospitalier régional) de la Réunion fête sa première année d'existence ce vendredi 26 février 2010. Sa mise en place à Saint-Denis date d'avril 2009 et de juin pour Saint-Pierre. " Aujourd'hui, à l'hôpital de Bellepierre, ce sont environ 40 patients qui passent par le service chaque semaine, soit près de 13,7 % des séjours en chirurgie (11 % au GHSR de saint-Pierre), " indique la direction du CHR de la Réunion. " Considérant que le champ de la chirurgie ambulatoire est très vaste et concerne tous les actes programmés classiques soit 80 % en volume de tous les actes chirurgicaux français, hormis la chirurgie de recours et d'urgence, notre marge de progression est importante, " analyse-t-on au CHR.
Véritable alternative à l'hospitalisation traditionnelle avec hébergement, la chirurgie ambulatoire permet au patient de regagner son domicile jour même de l'intervention.
Bien entendu, toutes les interventions ne se prêtent pas à l'ambulatoire. Le choix revient au chirurgien et l'anesthésiste. IVG, cataractes, végétations, chirurgie du membre supérieur, hystéroscopie... tout type d'interventions peut être pratiqué dans ce bloc opératoire où pratiquent des chirurgiens spécialisés en orthopédie, ophtalmologie, ORL, digestif ou encore gynécologie. Quelques heures après l'intervention, le patient peut regagner son domicile. " La durée d'hospitalisation est de 8 h 24 en moyenne, la plus courte étant de 4 h 15, la plus longue de 12 h 45. Ce délai, très variable, dépend de plusieurs éléments. Des critères de sortie rigoureux comme l'absence de douleur, le retour à une autonomie, l'absence de complication chirurgicale doivent être remplis. Ensuite, ce sont les médecins (chirurgien et anesthésiste) qui donnent le feu vert. Et enfin en présence de son accompagnant, le patient peut partir en toute sécurité, " détaille la direction.

Sur les 952 malades accueillis dans le service de chirurgie ambulatoire dionysien, 90 % se sont dits satisfaits. La direction souhaite donc amplifier l'activité de ce service pour atteindre les 1 500 patients annuels dans le Nord.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !