Nomination de Richard-Daniel Boisson :

Le sous-préfet fait dans le social


Publié / Actualisé
Richard-Daniel Boisson a pris ses fonctions à la Réunion le 8 mars dernier. Le nouveau sous-préfet en charge de la cohésion sociale et de la jeunesse assure la mise en oeuvre de toutes les politiques publiques dédiées à la jeunesse, à la lutte contre l'illettrisme, à la politique de la ville, à l'insertion sociale, à l'égalité des chances et à la lutte contre les discriminations. En présence du préfet Michel Lalande, le sous-préfet a présenté ses missions en conférence de presse ce jeudi 25 mars 2010. Nommé pour "faire baisser les indicateurs actuellement au rouge", Richard-Daniel Boisson a exprimé sa motivation pour ce poste, dont il avait déjà été chargé dans le Bas-Rhin juste avant sa nomination en Outre-Mer : "Nous avons les outils, nous avons les budgets, nous avons les partenaires, il faut passer à la pratique dès maintenant."
Richard-Daniel Boisson a pris ses fonctions à la Réunion le 8 mars dernier. Le nouveau sous-préfet en charge de la cohésion sociale et de la jeunesse assure la mise en oeuvre de toutes les politiques publiques dédiées à la jeunesse, à la lutte contre l'illettrisme, à la politique de la ville, à l'insertion sociale, à l'égalité des chances et à la lutte contre les discriminations. En présence du préfet Michel Lalande, le sous-préfet a présenté ses missions en conférence de presse ce jeudi 25 mars 2010. Nommé pour "faire baisser les indicateurs actuellement au rouge", Richard-Daniel Boisson a exprimé sa motivation pour ce poste, dont il avait déjà été chargé dans le Bas-Rhin juste avant sa nomination en Outre-Mer : "Nous avons les outils, nous avons les budgets, nous avons les partenaires, il faut passer à la pratique dès maintenant."
Face à "l'ampleur des problèmes sociaux à la Réunion", le sous-préfet aura de nombreuses missions à mener. Il pilotera la politique de la ville et articulera les projets de rénovations urbaines, s'attellera à un autre grand chantier, celui de l'égalité des chances. "Dans une région où l'âge moyen de la population est de moins de 40 ans et où 40 % des réunionnais ont moins de 20 ans, il est temps de passer aux travaux pratiques, nous avons passé assez de temps sur les questions théoriques," lance Michel Lalande.

Le troisième champ d'action de Richard-Daniel Boisson est celui du "mal endémique de la société réunionnaise", l'illettrisme. "30 millions d'euros sont investis chaque année. Les résultats ne suivent pas. Ce n'est pas une question de moyens, mais un problème de méthodes, il faut changer de braquet," assure Michel Lalande. Le sous-préfet qui a passé 20 ans dans l'Education Nationale ajoute : "Il s'agit de conjuguer toutes les énergies pour gagner en efficacité et gagner en cohérence dans les actions."

La lutte contre toutes les formes d'exclusion sera un grand dossier sur lequel se penchera le nouveau sous-préfet. Dans le cadre de ses fonctions, le sous-préfet demandera, dans les semaines à venir, un rendez-vous avec le président de la Haute autorité de lutte contre des discriminations et pour l'égalité (Halde).

Richard-Daniel Boisson fera prochainement le tour des interlocuteurs locaux (élus, municipalités, monde associatif, syndicats...) pour préparer ses dossiers. Une feuille de route des actions engagées sera rendue publique dans le courant du mois d'avril.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)