Santé publique :

Deux nouveaux cas de chik confirmés à Saint-Paul


Publié / Actualisé
Deux nouveaux cas de chikungunya ont été confirmés dans le quartier de Plateau Caillou à Saint-Paul, annonce la Préfecture ce mardi 30 mars 2010. Le bilan épidémiologique au 29 mars s'élève donc à 3 cas confirmés et 3 cas probables. La surveillance épidémiologique a été renforcée. Les services de lutte anti-vectorielle assurent des actions dans la zone depuis le 18 mars.
Deux nouveaux cas de chikungunya ont été confirmés dans le quartier de Plateau Caillou à Saint-Paul, annonce la Préfecture ce mardi 30 mars 2010. Le bilan épidémiologique au 29 mars s'élève donc à 3 cas confirmés et 3 cas probables. La surveillance épidémiologique a été renforcée. Les services de lutte anti-vectorielle assurent des actions dans la zone depuis le 18 mars.
Le renforcement des mesures de lutte mises en place contre les moustiques se poursuit et est complété par des actions coordonnées avec la mairie de Saint-Paul et la communauté d'agglomérations TCO (Territoire de la côte ouest) notamment pour l'élimination des déchets sur la voie publique et l'entretien des espaces verts.

Des associations volontaires se réuniront le 31 mars avec la Drass (Direction régionale des affaires sanitaires et sociales) pour programmer des interventions.

La lutte contre la propagation du chikungunya comme de la dengue repose sur l'action de tous, chez soi ou en voyage. Aussi la Préfecture rappelle l'importance des mesures de prévention :

- éliminer les eaux stagnantes dans son environnement (retourner les soucoupes et récipients divers, ranger les récipients inutiles, couvrir les réserves d'eau, vérifier l'écoulement des gouttières, respecter les jours de collecte des déchets... )

- se protéger des piqûres de moustiques (diffuseurs, répulsifs, vêtements couvrants...)

En cas d'apparition brutale de fièvre, éventuellement associée à des maux de tête, douleurs musculaires, éruptions cutanées, nausées, ou fatigue, consulter un médecin, continuer à se protéger des piqûres de moustiques et se signaler au 0 800 110 000 pour une intervention du service de lutte anti-vectorielle de la Drass.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !